Comoros



Biden affronte des jours difficiles au Congrès américain

Description: <p>Washington (AFP) - Gigantesques investissements dans les infrastructures et réformes sociales "historiques": les grands projets de Joe Biden affrontent une semaine de haute voltige au Congrès américain, où les démocra
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Biden affronte des jours difficiles au Congrès américain

Description: <p>Washington (AFP) - Gigantesques investissements dans les infrastructures et réformes sociales "historiques": les grands projets de Joe Biden affrontent une semaine de haute voltige au Congrès américain, où les démocrates doivent impérativement s'accorder s'ils veulent approuver le coeur du programme du président américain.</p><p>En parallèle de leurs frénétiques discussions internes sur les plans Biden, les démocrates n'ont que jusqu'à jeudi, minuit, pour trouver un terrain d'entente avec les républicains afin d'éviter la paralysie soudaine du gouvernement fédéral, surnommée "shutdown".</p><p>Et derrière ces multiples fronts se profile la menace d'un cataclysme financier si le Congrès ne parvient pas, dans les prochaines semaines, à adopter un texte pour suspendre le plafond de la dette américaine.</p><p>Arrivé au pouvoir sur la promesse d'un retour à l'apaisement à Washington après Donald Trump et de transformer en profondeur la société américaine, Joe Biden ne peut se permettre d'échouer sur aucun de ces fronts.</p><p>"Vous me connaissez: je suis né optimiste", a tempéré lundi le septuagénaire. </p><p>Mais un succès apparaît encore lointain.Alors le président, ex-sénateur, met tout son poids dans les négociations entre démocrates du Congrès.Et admet qu'un accord sur son grand volet social pourrait prendre plus de temps que prévu. </p><p>"Cela n'arrivera peut-être pas d'ici la fin de la semaine" même s'il "l'espère", a-t-il déclaré aux journalistes à la Maison Blanche.</p><p>Son programme s'articule autour de deux volets.</p><p>D'un côté, un plan de 1.200 milliards de dollars d'investissements pour redresser les infrastructures, soutenu par une partie des républicains. </p><p>De l'autre, des dépenses sociales et des investissements massifs pour la lutte contre le changement climatique regroupés dans un plan au montant colossal de 3.500 milliards de dollars surnommé "Build Back Better". </p><p></p><p>- "Destruction mutuelle assurée" - </p><p></p><p>Criant aux dépenses "irresponsables", les républicains y sont farouchement opposés. </p><p>Les démocrates ont donc opté pour une manoeuvre qui leur permettra de contourner leur pouvoir de blocage au Sénat, et d'adopter le volet social avec leurs seules voix. </p><p>Mais ils ne disposent que de majorités très fragiles et pour l'instant, l'aile gauche et les plus centristes ne sont pas d'accord sur le montant même du plan de réformes sociales.</p><p>Pour s'assurer du soutien sans faille de leurs troupes, la Maison Blanche et les chefs démocrates du Congrès ont opté pour une stratégie aux airs de "destruction mutuelle assurée": les deux plans Biden doivent avancer de concert.</p><p>Le Sénat avait approuvé dès début août le plan d'infrastructures avec le soutien de tous les démocrates et d'un tiers des républicains.Le vote final à la Chambre est prévu jeudi. </p><p>Mais certains dans l'aile gauche menacent de faire échouer ce vote s'ils n'obtiennent pas un engagement ferme que les centristes soutiendront aussi les réformes sociales, voire de voter d'abord sur ce volet. </p><p>- Plafond de la dette -  </p><p></p><p>Ce compte à rebours tendu s'accompagne d'une autre échéance: la menace de voir les services du gouvernement fédéral soudainement à court d'argent si le Congrès ne prolonge pas le budget au-delà du 30 septembre à minuit. </p><p>Les deux partis veulent éviter cette issue mais ils ne sont pas encore parvenus à s'entendre.</p><p>Un premier texte budgétaire a échoué au Sénat lundi soir faute de soutien républicain, car les démocrates y avaient associé la suspension du plafond de la dette des Etats-Unis jusqu'à fin 2022.Une mesure que les républicains refusent catégoriquement de soutenir. </p><p>Le scénario le plus probable est désormais que les démocrates revoient leur copie en enlevant la suspension de la dette, ce qui permettra de réunir assez de voix pour approuver une extension du budget avant vendredi, et d'éviter un "shutdown".</p><p>Resterait alors la grande question du plafond de la dette.S'il n'est pas suspendu ou relevé rapidement, les Etats-Unis ne pourront plus honorer leurs paiements à partir de mi ou fin octobre.Du jamais-vu.</p><p>Les républicains exhortent les démocrates à l'approuver avec leurs seules voix, grâce à la même manoeuvre parlementaire que pour le plan de réforme sociale.Ces derniers s'y refusent pour l'instant mais pourraient rapidement se raviser.</p><p>Cela pourrait prendre plusieurs jours...ou semaines. De quoi inquiéter les marchés.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Les projets cruciaux au menu de la semaine du Congrès américain

Description: <p>Washington (AFP) - L'avenir des projets d'investissements au cœur du mandat de Joe Biden, la menace d'une paralysie des services fédéraux et le spectre d'une catastrophe financière mondiale si les parlementai
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Les projets cruciaux au menu de la semaine du Congrès américain

Description: <p>Washington (AFP) - L'avenir des projets d'investissements au cœur du mandat de Joe Biden, la menace d'une paralysie des services fédéraux et le spectre d'une catastrophe financière mondiale si les parlementaires ne suspendent pas la limite de la dette des Etats-Unis: tour d'horizon des sujets cruciaux dont l'avenir se retrouve lié cette semaine au Congrès américain. </p><p></p><p>- Paralysie du gouvernement -</p><p></p><p>Le Congrès a jusqu'à jeudi soir, minuit, pour approuver un nouveau budget du gouvernement fédéral s'il veut éviter que ses fonds ne soient soudainement coupés.</p><p>La paralysie des services fédéraux, surnommée "shutdown", bouleverse régulièrement la vie politique américaine.Cette fois, les deux partis veulent l'éviter. </p><p>Mais une première proposition budgétaire des démocrates a été rejetée au Sénat lundi soir, car elle prévoyait aussi de suspendre le plafond de la dette des Etats-Unis, une mesure à laquelle s'opposent catégoriquement les républicains. </p><p></p><p>- Plafond de la dette -</p><p></p><p>Si rien n'est fait pour relever ou suspendre la limite d'endettement des Etats-Unis d'ici un mois, Washington ne pourra plus emprunter ni payer ses factures.Une perspective inédite, catastrophique, qui provoquerait un séisme financier mondial. </p><p>Les républicains refusent d'approuver une suspension du plafond de la dette, car cela reviendrait, disent-ils, à donner carte blanche à Joe Biden pour ses plans "irresponsables". </p><p>Ils exhortent les démocrates à l'approuver avec leurs seuls votes puisqu'ils contrôlent le Congrès. </p><p>Mais ces derniers s'y refusent --pour l'instant-- en criant à l'hypocrisie puisqu'eux ont approuvé plusieurs fois de telles mesures sous Donald Trump.</p><p></p><p>- Infrastructures - </p><p></p><p>Routes, ponts, écoles, transports, mais aussi internet à haut débit, le projet Biden d'investir 1.200 milliards de dollars --dont 550 milliards de dollars de nouvelles dépenses-- dans les infrastructures chancelantes des Etats-Unis a été approuvé début août par le Sénat.</p><p>Un tiers des sénateurs républicains s'étaient alors ralliés à tous les démocrates pour voter oui. </p><p>Le vote final est prévu jeudi à la Chambre des représentants, où les démocrates disposent d'une très courte majorité. </p><p>Or la fronde gronde dans l'aile gauche où une cinquantaine d'élus menacent de voter contre s'ils n'ont pas obtenu d'ici jeudi l'engagement ferme que les centristes soutiendront le deuxième volet des grands projets Biden: un plan colossal d'investissements dans les réformes sociales. </p><p></p><p>- Réformes sociales -</p><p></p><p>Accès renforcé à l'éducation, la santé, les soins et les gardes d'enfants, mais aussi investissements massifs dans la lutte contre le changement climatique: baptisé "Build Back Better" ("Reconstruire en mieux"), c'est la pièce maîtresse du programme de Joe Biden, qui promet qu'elle transformera l'Amérique. </p><p>Les républicains sont catégoriquement opposés à ce projet titanesque, d'un montant historique de 3.500 milliards de dollars. </p><p>Les démocrates ont donc opté pour une voie parlementaire qui pourra leur permettre de l'adopter avec leurs seules voix. </p><p>Mais leurs majorités sont si fragiles dans les deux chambres qu'ils ne peuvent se permettre pratiquement aucune défection. </p><p>Or à ce stade, des différends majeurs existent entre l'aile gauche et les centristes.Et les parlementaires pourraient encore mettre des semaines à s'accorder sur un projet de loi définitif. </p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

La Corée du Nord tire un projectile et affirme son droit à tester des armes

Description: <p>Séoul (AFP) - La Corée du Nord a tiré mardi un "projectile" en mer, au moment où son ambassadeur à l'ONU revendiquait le "droit légitime" de son pays de tester des armes face à la "politique host
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

La Corée du Nord tire un projectile et affirme son droit à tester des armes

Description: <p>Séoul (AFP) - La Corée du Nord a tiré mardi un "projectile" en mer, au moment où son ambassadeur à l'ONU revendiquait le "droit légitime" de son pays de tester des armes face à la "politique hostile" des Etats-Unis et de Séoul.</p><p>Selon l'armée sud-coréenne, la Corée du Nord a tiré mardi à l'aube un "projectile non-identifié" au large de sa côte orientale.Un porte-parole du ministère japonais de la Défense a pour sa part déclaré à l'AFP sous le couvert de l'anonymat que ce projectile "semble être un missile balistique".</p><p>Il s'agit du troisième tir effectué par Pyongyang ce mois-ci.Le premier avait impliqué un missile de croisière à longue portée, et le deuxième des missiles balistiques à courte portée.</p><p>Pratiquement au même moment, l'ambassadeur nord-coréen auprès de l'ONU, Kim Song, a déclaré à l'Assemblée générale des Nations unies que son pays a le "droit légitime" de tester des armes et de "renforcer (ses) capacités de défense".</p><p>"Personne ne peut nier à la Corée du Nord le droit légitime à l'autodéfense pour développer, tester, fabriquer et posséder des systèmes d'armes", a insisté le diplomate, en réclamant aux Etats-Unis de cesser leur "politique hostile".</p><p>"Nous ne faisons que renforcer nos capacités de défense nationales, afin de nous défendre et de garantir de manière fiable la sécurité et la paix du pays", a ajouté Kim Song.</p><p></p><p>- "Volonté hostile" -</p><p></p><p>Les Etats-Unis "devraient prouver dans les faits qu'ils n'ont aucune volonté hostile à notre égard", a poursuivi l'ambassadeur."Si c'est le cas, nous sommes prêts à répondre" de la même manière, "mais il ne semble pas que les Etats-Unis soient prêts" à prendre cette direction, a-t-il déclaré.</p><p>Les Américains doivent "cesser leurs exercices militaires et cesser de déployer une panoplie stratégique contre notre pays", a aussi réclamé l'ambassadeur nord-coréen.</p><p>La Corée du Nord a multiplié ces derniers jours les messages ambigus à l'égard de Washington et de Séoul.</p><p>Le tir de mardi intervient quelques jours après que Kim Yo Jong, l'influente soeur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, eut laissé entrevoir la possibilité d'un sommet entre les deux Corées, tout en exigeant au préalable que Séoul abandonne sa "politique hostile".</p><p>Ces remarques répondaient à de récents appels du président sud-coréen Moon Jae-in à déclarer une fin officielle au conflit intercoréen de 1950-53 qui s'est terminé par une trêve, et non par un traité de paix, laissant les deux parties techniquement en guerre depuis plus d'un demi-siècle.</p><p>"On dirait que la Corée du Nord veut tester la sincérité de Séoul pour ce qui est de sa volonté d'améliorer les liens inter-coréens", et pour mettre officiellement fin à la guerre de Corée", a expliqué à l'AFP Yang Moo-jin, professeur à l'Université des études nord-coréennes.</p><p>"Pyongyang va surveiller et étudier la réaction de Moon après le lancement d'aujourd'hui et prendre des décisions" sur d'éventuelles mesures de détente, a-t-il ajouté. </p><p>Pyongyang est actuellement plus que jamais isolé depuis la fermeture de ses frontières en début d'année dernière pour empêcher la propagation du coronavirus.</p><p>Ses pourparlers avec les Etats-Unis sont dans l'impasse depuis l'échec du sommet de 2019 à Hanoi entre Kim Jong Un et le président américain de l'époque Donald Trump.</p><p>Depuis l'arrivée de Kim Jong Un à la tête du pays, les programmes en matière d'armement ont progressé, mais Pyongyang n'a procédé à aucun essai nucléaire ou tir de missile balistique intercontinental depuis 2017.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Grèce: un fort séisme en Crète fait un mort et onze blessés

Description: <p>Arkalochóri (Grèce) (AFP) - Bâtiments effondrés, vitres brisées et maisons à ciel ouvert: le puissant séisme qui a secoué la Crète lundi a fait un mort et onze blessés, en particulier dans la ville d'Arkalochori, où
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Grèce: un fort séisme en Crète fait un mort et onze blessés

Description: <p>Arkalochóri (Grèce) (AFP) - Bâtiments effondrés, vitres brisées et maisons à ciel ouvert: le puissant séisme qui a secoué la Crète lundi a fait un mort et onze blessés, en particulier dans la ville d'Arkalochori, où les habitants effrayés par les nombreuses répliques sont descendus dans la rue.</p><p>"Sortez, ne restez pas dans les maisons", crie Maria, en courant hors de sa maison de plain pied à Arkalochori, endommagée par le séisme. </p><p>La terre a tremblé lundi matin à 09H17 (06H17 GMT) dans cette agglomération agricole de 10.000 habitants à une trentaine de kilomètres d'Héraklion, le chef-lieu de Crète, la plus importante île de Grèce.</p><p>Un trentaine de répliques ont suivi cette secousse tellurique, de magnitude de 5,8 selon l'Observatoire géodynamique d'Athènes et 6 selon l'Institut américain USGS.</p><p>Des gravats et des vitres brisées jonchaient les routes d'Arkalochori et du village voisin de Meleses, où des pans entiers de vieux bâtiments se sont effondrés, selon un photographe de l'AFP.</p><p>Sur les hauteurs d'Arkalochori, un ouvrier du bâtiment a été tué sur le coup alors qu'il travaillait dans une petite église dont le toit s'est effondré au moment du séisme principal.</p><p>"Onze personnes ont été hospitalisées, souffrant surtout de fractures, dont deux ont été transférées à l'hôpital d'Héraklion", a indiqué à l'AFP une porte-parole des services d'urgence.</p><p></p><p>- "On a si peur" -</p><p></p><p>Dans le centre d'Arkalochori, les habitants effrayés se sont précipités dehors. </p><p>Evangelia Christaki, 62 ans, prend soin sous un arbre de son mari handicapé, âgé de 67 ans, et de sa belle-mère de 96 ans, dont la maison a été totalement détruite.</p><p>"Au moment du séisme, j'étais dans ma maison, tout est tombé, j'ai pris mon mari et on est sorti", raconte à l'AFP Evangelia Christaki, employée d'un supermarché proche.</p><p>"Heureusement, notre maison n'a pas été trop endommagée mais les autorités nous ont dit de rester dehors pour les prochaines heures.De toutes façons, on a si peur", poursuit-elle.</p><p>L'épicentre du séisme, d'une profondeur de 10 km, a été enregistré à 23 km au sud d'Héraklion et à 346 km au sud de la capitale grecque, selon l'Observatoire géodynamique d'Athènes.</p><p>Après la secousse principale, l'observatoire d'Athènes a enregistré plus de trente répliques en cinq heures dont les plus importantes d'une magnitude 4,6.</p><p></p><p>- "Un séisme qu'on n'attendait pas" -</p><p></p><p>"C'est un séisme qu'on n'attendait pas", a indiqué le sismologue Efthymis Lekkas, président de l'organisme de protection antisismique, cité par l'agence de presse grecque ANA.</p><p>Le ministre de la Protection civile Christos Stylianides, accompagné de M. Lekkas et d'une équipe des services contre les catastrophes naturelles (Emak) s'est rendu sur place.</p><p>A Arkalochori, seulement, des dizaines de maisons anciennes ou abandonnées se sont effondrées, a déclaré à l'AFP Spyros Georgiou, responsable du bureau de presse de la Protection civile, sur place pour répertorier les dégâts.</p><p>L'armée et les pompiers dressaient des tentes pour abriter les habitants laissés sans toit.</p><p>La Grèce est traversée par d'importantes failles géologiques et les tremblements de terre y sont fréquents. </p><p>Le dernier séisme meurtrier s'est produit le 3 mars dans le centre de la Grèce, à Elassona, faisant un mort et dix blessés ainsi que d'importants dégâts.</p><p>Le 30 octobre 2020, un séisme de magnitude 7 avait secoué la mer Egée entre l'île grecque de Samos et la ville turque d'Izmir, faisant 114 morts en Turquie et deux morts à Samos. </p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Pénurie d'essence au Royaume-Uni: le gouvernement appelle l'armée à se tenir prête

Description: <p>Londres (AFP) - Le Royaume-Uni a demandé lundi à son armée d'être prête à venir en aide dans la crise des carburants en cours dans le pays, après un week-end où les Britanniques inquiets se sont rués dans les stations-
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Pénurie d'essence au Royaume-Uni: le gouvernement appelle l'armée à se tenir prête

Description: <p>Londres (AFP) - Le Royaume-Uni a demandé lundi à son armée d'être prête à venir en aide dans la crise des carburants en cours dans le pays, après un week-end où les Britanniques inquiets se sont rués dans les stations-service, en laissant beaucoup à sec.</p><p>"Un nombre limité de chauffeurs de camions-citernes militaires doivent être prêts à intervenir et déployés si nécessaires pour stabiliser l'approvisionnement en carburant", a déclaré dans la soirée le ministère de l'Energie dans un communiqué.</p><p>Les pénuries d'essence au Royaume-Uni se sont encore aggravées lundi, toujours sous l'effet d'"achats de panique" d'automobilistes inquiets.</p><p>"J'ai dû faire cinq stations-service différentes" et "mon réservoir est presque à sec", a expliqué à l'AFP Lisa Wood, une automobiliste qui a patienté pendant plus d'une heure dans une station-service près du célèbre London Bridge, au coeur de Londres.</p><p>Et de lancer à un conducteur voulant passer devant tout le monde: "Retournez au bout de la queue, vous êtes là depuis cinq minutes à peine!".Entre les klaxons et les jurons, Lisa concède que "ce n'est pas très britannique" de s'énerver, mais "quand il y a une crise, on n'est plus très +British+".</p><p>Dans une autre station-service, à l'est de Londres, une file de 50 voitures s'étendait dès 06h30 lundi matin, avec des clients ayant passé une partie de la nuit à patienter.</p><p>Partout à travers le pays, les panneaux "plus d'essence" ou "hors service" se multiplient près des pompes à essence, avec notamment environ 30% des stations du géant BP touchées par des pénuries de carburant.</p><p>Certains médias britanniques ont publié des vidéos de conducteurs à cran en venant aux mains près des pompes, par peur de tomber en panne ou de ne pouvoir aller travailler.</p><p>Si les organisations médicales sonnent l'alarme sur les difficultés des soignants à se déplacer pour aller voir leurs patients, certaines écoles envisagent de repasser en enseignement à distance si le problème persiste.</p><p></p><p>- Emballement -</p><p></p><p>Selon la PRA, l'une des associations de distributeurs de carburants, jusqu'aux deux-tiers de ses membres (5.500 sites indépendants sur un total de 8.000 stations dans le pays), étaient à court de carburant dimanche, "les autres presque à sec".Mais l’association dit s'attendre à "un possible relâchement de la demande et une normalisation des stocks dans les jours à venir".</p><p>Lundi, les représentants du secteur ont de nouveau voulu rassurer en affirmant qu'il y a "plein de carburant dans les raffineries britanniques".</p><p>La situation rappelle des rationnements d'essence pendant la crise énergétique des années 70, ou un blocage des raffineries qui a paralysé l'activité du pays pendant des semaines au début des années 2000.</p><p>La crise a démarré en milieu de semaine dernière après qu'un rapport confidentiel de BP au gouvernement a fuité, décrivant quelques dizaines de stations-service qui fermaient par manque de carburant, comme l'a regretté un représentant de la PRA.</p><p>Des achats de panique se sont aussitôt emballés à travers le pays et une majorité de stations-service sont à présent concernées.</p><p>Les pénuries d'essence ou diesel sont initialement dues au manque de chauffeurs de camions pour l'acheminer des terminaux de stockages vers les pompes.</p><p>Le problème touche aussi les rayons des supermarchés, les fast-foods, les pubs, les marchands de vélos, entre autres, qui déplorent des retards de livraisons et stocks épuisés sur certains produits.</p><p></p><p>- Visas provisoires -</p><p></p><p>Le manque de chauffeurs routiers dure depuis plusieurs mois à cause de la pandémie et du Brexit combinés, le parti travailliste accusant le gouvernement conservateur de Boris Johnson de s'être "endormi au volant" et ne pas être intervenu avant.</p><p>Les confinements ont incité certains conducteurs européens à rentrer dans leur pays, et des dizaines de milliers d'autres n'ont pu passer leur permis poids lourds à cause des centres d'examens fermés pendant des mois.</p><p>Le Brexit complique par ailleurs les procédures migratoires là où les travailleurs européens circulaient auparavant librement.</p><p>Le gouvernement nie toutefois l'impact du Brexit dans la crise actuelle, affirmant que les pays européens aussi font face à des pénuries de chauffeurs, mais la fédération britannique du transport routier en fait l'une des causes principales du problème, d'après un rapport publié le mois dernier.</p><p>En quête de solutions, Londres s'est résolu samedi à amender sa politique d'immigration post-Brexit et à accorder jusqu'à 10.500 visas de travail de trois mois pour pallier le manque de conducteurs de camions mais aussi de personnel dans des secteurs clés de l'économie comme les élevages de volailles.</p><p>La fédération British Poultry Council salue ces mesures mais espère que ce ne sera pas "trop peu trop tard".</p><p>BP pour sa part avertit qu'il faudra "du temps au secteur pour renforcer les livraisons et reconstituer les stocks".</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Bataille de Marib au Yémen: près de 70 morts dans de nouveaux combats acharnés

Description: <p>Marib (Yémen) (AFP) - Près de 70 combattants ont été tués dans de nouveaux affrontements acharnés pour la conquête de la ville stratégique de Marib, dernier bastion du pouvoir dans le nord du Yémen dont tentent de s'em
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Bataille de Marib au Yémen: près de 70 morts dans de nouveaux combats acharnés

Description: <p>Marib (Yémen) (AFP) - Près de 70 combattants ont été tués dans de nouveaux affrontements acharnés pour la conquête de la ville stratégique de Marib, dernier bastion du pouvoir dans le nord du Yémen dont tentent de s'emparer les rebelles Houthis depuis sept mois.</p><p>Les combats dans la province de Marib et surtout autour du chef-lieu éponyme se sont intensifiés ces derniers jours faisant des dizaines de morts, sur fond d'impasse diplomatique en vue d'une trêve dans cette région stratégique du pays en guerre depuis 2014.</p><p>Depuis février, les rebelles tentent de prendre le contrôle de cette province riche en pétrole, située à environ 120 kilomètres de la capitale Sanaa.Ils ont ces derniers mois réalisé des percées sur différents fronts, se rapprochant progressivement de la capitale provinciale, principal enjeu de la bataille.</p><p>Ces dernières 24 heures, "58 rebelles et neuf soldats gouvernementaux ont été tués dans les combats et les frappes aériennes dans les provinces de Marib et Chabwa", située à proximité, ont indiqué lundi à l'AFP des sources militaires gouvernementales, un bilan confirmé de sources médicales. </p><p>Les troupes progouvernementales au sol à Marib sont soutenues par l'aviation de l'Arabie saoudite, pays à la tête d'une coalition militaire qui appuie le pouvoir au Yémen depuis 2015.Plus de 20 raids ont été menés ces dernières 24 heures contre les rebelles, selon des sources gouvernementales.</p><p>Sur le front d'al-Moualla, à des dizaines de km au sud de la ville de Marib, de la fumée s'élève après la chute d'obus sur des positions des Houthis, selon un correspondant de l'AFP sur place.</p><p>Cachés derrière des monticules de pierres et de sable, des combattants progouvernemantaux tirent avec des mitrailleuses montées sur des camionnettes sur les forces adverses.</p><p></p><p>- Désastre humanitaire -</p><p></p><p>Depuis le début du mois de septembre, environ 400 combattants des deux camps ont péri dans les affrontements, selon des sources progouvernementales et médicales.Les Houthis font rarement état des pertes dans leurs rangs.</p><p>Une perte de la ville de Marib serait un échec cuisant pour le gouvernement yéménite et de son allié saoudien. </p><p>De plus, la région de Marib abrite plus de deux millions de déplacés par le conflit, répartis dans 139 camps, un refuge menacé par l'offensive des Houthis.</p><p>Les rebelles Houthis, proches de l'Iran, contrôlent une large partie du nord du Yémen, notamment la capitale Sanaa prise en 2014. </p><p>La bataille de Marib a accentué le conflit au Yémen, où sévit le pire désastre humanitaire au monde selon l'ONU, qui met en garde contre un risque de famine à grande échelle.</p><p>Environ 80% des quelque 30 millions d'habitants dépendent d'une aide humanitaire qui manque de financement.</p><p>Les organisations internationales estiment que la guerre a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés.</p><p></p><p>- Emissaire américain -</p><p></p><p>Alors que l'ONU et Washington poussent à la fin de la guerre, les Houthis ont notamment exigé la réouverture de l'aéroport de Sanaa, sous blocus saoudien depuis 2016, avant tout cessez-le-feu ou négociations.</p><p>La Maison Blanche a annoncé lundi que le conseiller de Joe Biden pour la sécurité nationale, Jake Sullivan, devrait se rendre en Arabie saoudite, la première visite d'un responsable de ce rang dans le royaume depuis l'arrivée du président démocrate au pouvoir.</p><p>Elle n'a pas précisé de date mais ajouté que M. Sullivan serait notamment accompagné par l'émissaire des Etats-Unis pour le Yémen, Tim Lenderking.</p><p>L'administration Biden compte notamment sur Ryad pour tenter de mettre un terme à la guerre au Yémen, pays pauvre de la péninsule arabique.</p><p>Les efforts de l'ONU ces dernières années pour faire cesser les combats ont été vains.En juin, l'ancien émissaire de l'ONU au Yémen, Martin Griffiths, avait dressé un constat d'échec au terme d'une mission de trois ans.</p><p>Son successeur, le diplomate suédois Hans Grundberg, a jugé "impératif que tous les efforts soient déployés de façon à relancer un processus politique pouvant engendrer des solutions durables répondant aux attentes des Yéménites". </p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Biden affronte une semaine périlleuse au Congrès américain

Description: <p>Washington (AFP) - Gigantesques investissements dans les infrastructures et réformes sociales "historiques": les grands projets de Joe Biden affrontent une semaine de haute voltige au Congrès américain, où les démocra
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Biden affronte une semaine périlleuse au Congrès américain

Description: <p>Washington (AFP) - Gigantesques investissements dans les infrastructures et réformes sociales "historiques": les grands projets de Joe Biden affrontent une semaine de haute voltige au Congrès américain, où les démocrates doivent impérativement s'accorder s'ils veulent approuver le coeur du programme du président américain.</p><p>En parallèle de leurs frénétiques discussions internes sur les plans Biden, les démocrates n'ont que jusqu'à jeudi, minuit, pour trouver un terrain d'entente avec les républicains afin d'éviter la paralysie soudaine du gouvernement fédéral, surnommée "shutdown".</p><p>Et derrière ces multiples fronts se profile la menace d'un cataclysme financier si le Congrès ne parvient pas, dans les prochaines semaines, à adopter un texte pour suspendre le plafond de la dette américaine. </p><p>"Les prochains jours seront intenses", a reconnu la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. </p><p>- Plans Biden -</p><p></p><p>Joe Biden s'est dit "optimiste" dimanche sur ses deux projets historiques d'investissements. </p><p>D'un côté, un projet de 1.200 milliards de dollars prévus pour redresser les infrastructures chancelantes américaines, soutenu par une partie des républicains. </p><p>De l'autre, des réformes sociales et des investissements pour la lutte contre le changement climatique dans un plan au montant colossal de 3.500 milliards de dollars, surnommé "Build Back Better".Selon Joe Biden, ce projet d'un montant équivalent au PIB de l'Allemagne vise à transformer en profondeur la vie des Américains. </p><p>Mais ces textes fondateurs de son programme économique et social doivent encore surmonter de grands obstacles au Congrès. </p><p>Criant aux dépenses "irresponsables", les républicains y sont farouchement opposés. </p><p></p><p>- "Destruction mutuelle assurée" - </p><p></p><p>Les démocrates ont donc opté pour une manoeuvre parlementaire qui leur permettra de contourner le pouvoir de blocage de l'opposition au Sénat, et d'adopter le volet social avec leurs seules voix. </p><p>Mais ils ne disposent que de majorités très fragiles au Congrès et pour l'instant, l'aile gauche et les plus centristes ne sont pas d'accord sur le montant même du plan de réformes sociales, certains démocrates modérés le jugeant bien trop élevé. </p><p>Pour s'assurer du soutien sans faille de leurs troupes, la Maison Blanche et Nancy Pelosi ont opté pour une stratégie aux airs de "destruction mutuelle assurée": les deux plans Biden doivent avancer de concert au Congrès. </p><p>Le Sénat avait approuvé dès début août le plan d'infrastructures avec le soutien de tous les démocrates et d'un tiers des républicains.</p><p>Puis Nancy Pelosi l'a retenu à la Chambre et attendu tout l'été que les négociations avancent sur le plan "Build Back Better".Finalement, le vote final aura lieu jeudi.</p><p>Mais certains dans l'aile gauche menacent de faire échouer ce vote s'ils n'obtiennent pas des avancées plus concrètes sur le volet social et un engagement que les centristes le soutiendront. </p><p>Les chefs démocrates et Joe Biden, jouent contre la montre afin de les rassurer d'ici jeudi. </p><p></p><p>- Plafond de la dette -  </p><p></p><p>Ce compte à rebours tendu s'accompagne d'une autre échéance: la menace de voir les services du gouvernement fédéral soudainement à cours d'argent si le Congrès ne prolonge pas le budget au-delà du 30 septembre à minuit, date de la fin de l'année budgétaire aux Etats-Unis.</p><p>Les deux partis veulent éviter cette issue mais ne sont pas encore parvenus à s'entendre.</p><p>Dans l'immédiat, un premier texte budgétaire va échouer au Sénat dès lundi soir faute de soutien républicain, car les démocrates y ont associé la suspension du plafond de la dette des Etats-Unis jusqu'à fin 2022. </p><p>Or les républicains refusent catégoriquement de soutenir une telle mesure, affirmant qu'elle est liée aux plans "exorbitants" de Biden. </p><p>Le scénario le plus probable à cette heure est que les démocrates revoient leur copie immédiatement ensuite, en enlevant la suspension de la dette, ce qui permettra de rallier les votes des républicains et d'approuver une extension du budget avant vendredi, et d'éviter un "shutdown". </p><p>Resterait alors la grande question du plafond de la dette, le montant à partir duquel le pays ne peut plus émettre de nouveaux emprunts pour se financer. </p><p>S'il n'est pas suspendu ou relevé rapidement, les Etats-Unis ne pourront plus honorer leurs paiements à partir de mi ou fin octobre.Du jamais vu.</p><p>Les démocrates ont beau s'indigner du refus des républicains de voter la suspension, comme c'est la tradition, ils semblent désormais certains qu'ils ne pourront pas compter sur leur soutien. </p><p>Le parti de Joe Biden devrait alors l'approuver avec ses seules voix, grâce à la même manoeuvre parlementaire que pour le plan de réforme social, qui pourrait prendre plusieurs jours...ou semaines. </p><p>De quoi inquiéter les marchés.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Canaries: après une brève interruption, le volcan crache à nouveau des cendres

Description: <p>Île de La Palma (Espagne) (AFP) - Le volcan entré en éruption il y a huit jours sur l'île espagnole de La Palma a recommencé lundi à cracher des cendres après quelques heures de calme, tandis que les habitants de plusieu
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Canaries: après une brève interruption, le volcan crache à nouveau des cendres

Description: <p>Île de La Palma (Espagne) (AFP) - Le volcan entré en éruption il y a huit jours sur l'île espagnole de La Palma a recommencé lundi à cracher des cendres après quelques heures de calme, tandis que les habitants de plusieurs quartiers étaient confinés en raison des craintes d'émanation de gaz toxiques.</p><p>Dans la matinée, le Cumbre Vieja avait cessé de rejeter des cendres et de la lave, laissant entrevoir une accalmie après huit jours d'activité ayant provoqué d'énormes dégâts et entraîné l'évacuation de plus de 6.000 personnes sur cette île de l'archipel des Canaries.</p><p>Mais le calme a été de courte durée: l'Institut volcanologique des Canaries (Involcan) a indiqué à l'AFP que l'activité du volcan avait bel et bien repris lundi midi, après avoir posté sur Twitter deux photos montrant un haut panache de fumée noire au-dessus du cratère.</p><p>Le volcan connaît "depuis quelque temps une alternance de jets d'expulsion (de lave et de matière volcanique) et de pauses", a expliqué à l'AFP David Calvo, d'Involcan.Malgré la reprise de l'écoulement de la lave, ce vulcanologue a confirmé une légère "diminution de l'activité par rapport aux jours précédents".</p><p>Un constat confirmé par l'Institut des Géosciences de Madrid, qui a assuré que l'activité du Cumbre Vieja avait été "sensiblement réduite ces dernières heures"."Il faut rester très attentif à son évolution car le scénario peut changer très rapidement", a toutefois souligné cet institut.</p><p>- quartiers confinés -</p><p></p><p>Preuve que le danger reste omniprésent: les habitants de plusieurs quartiers de Tazacorte, un village situé près de la côte, ont été appelés à se confiner en raison des craintes d'émanation de gaz toxiques que pourrait provoquer l'arrivée de la lave dans l'océan.</p><p>Cette décision a été prise en raison de "la possibilité qu'il y ait un petit choc lorsque le magma pénètrera dans l'eau de mer, et que ce petit choc provoque des vapeurs qui peuvent être toxiques", a souligné le directeur technique du Plan d'urgence volcanique des Canaries (Pevolca), Miguel Ángel Morcuende.</p><p>Pour cette raison, "la population devra suivre les instructions des autorités et rester chez elle, portes et fenêtres fermées, jusqu'à ce que la situation soit évaluée", ont indiqué sur Twitter les services d'urgence des Canaries.</p><p>La rencontre entre la lave et la mer, prévue initialement en début de semaine dernière et retardée en raison du ralentissement des coulées, est redoutée en raison de l'émission de gaz toxiques qu'elle pourrait provoquer sur cette île de 85.000 habitants.</p><p>Selon les autorités, la lave se trouvait lundi soir à près d'un kilomètre de la côte."Elle se dirige vers le sud" mais "se trouve actuellement très ralentie", a souligné Miguel Ángel Morcuende, assurant que la qualité de l'air restait à ce stade "bonne".</p><p>L'éruption du Cumbre Vieja n'a à ce stade pas fait de victimes mais a provoqué d'énormes dégâts.Selon les dernières données du système européen de mesures géospatiales Copernicus, 513 bâtiments ont ainsi été détruits par la lave, qui a recouvert 18,8 kilomètres de route et 237 hectares de terrain, dont de nombreuses plantations de bananes.</p><p>L'aéroport de La Palma, à l'arrêt samedi en raison d'une accumulation de cendres, était lui opérationnel lundi, mais le trafic y restait perturbé.La compagnie aérienne Binter a ainsi annoncé qu'elle continuait de suspendre ses vols, les conditions de sécurité n'étant selon elle pas garanties.</p><p>Les deux précédentes éruptions à La Palma ont eu lieu en 1949 et 1971.Elles ont fait au total trois morts, dont deux par inhalation de gaz.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

XING DA MINIG

XING DA MINING, la société minière de référence en RDC ! Pour plus d‘informations merci d‘appeler le +243 818 888 181
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

XING DA MINIG

XING DA MINING, la société minière de référence en RDC ! Pour plus d‘informations merci d‘appeler le +243 818 888 181

WS INSIGHT

Nos solutions de sécurité rentables sont axées sur l’atténuation des risques et permettent aux organisations d’atteindre leurs objectifs.
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

WS INSIGHT

Nos solutions de sécurité rentables sont axées sur l’atténuation des risques et permettent aux organisations d’atteindre leurs objectifs.

Légalisation de l'avortement: large victoire du «oui» à Saint-Marin

Description: <p>Rome (AFP) - Quarante-trois ans après l'Italie voisine, la petite république de Saint-Marin a approuvé dimanche, au cours d'un référendum, à une très large majorité la légalisation de l'avortement, un tournan
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Légalisation de l'avortement: large victoire du «oui» à Saint-Marin

Description: <p>Rome (AFP) - Quarante-trois ans après l'Italie voisine, la petite république de Saint-Marin a approuvé dimanche, au cours d'un référendum, à une très large majorité la légalisation de l'avortement, un tournant historique pour ce micro-Etat à forte tradition catholique.</p><p>Cette minuscule enclave montagneuse dans le centre du territoire italien était l'un des derniers Etats d'Europe - avec Malte, l'Andorre et le Vatican - à entièrement interdire l'interruption volontaire de grossesse (IVG), même en cas de viol, d'inceste, de maladie du foetus ou de danger pour la mère.</p><p>A ce référendum organisé à l'initiative de l'Union des femmes saint-marinaises (UDS), 77,3% des votants ont dit "oui" à l'option de donner aux femmes le libre choix d'avoir recours à l'IVG jusqu'à douze semaines de grossesse, selon les résultats définitifs.</p><p>Après ce délai, l'avortement ne serait autorisé qu'en cas de menace pour la vie de la mère ou lorsque des anomalies ou des malformations détectées chez le fœtus "comportent un grave risque pour la santé physique ou psychique de la femme".</p><p>Saint-Marin suit ainsi l'exemple de l'Irlande qui a légalisé l'avortement en 2018.Un autre bastion de l'opposition à la légalisation de l'IVG, Gibraltar, avait assoupli sa législation après un référendum en juin.</p><p></p><p>- "Une victoire sur l'Eglise" -</p><p></p><p>"C'est la victoire de toutes les femmes de Saint-Marin, sur les conservateurs et réactionnaires qui croient que les femmes n'ont pas de droits!", a jubilé Karen Pruccoli, présidente de l'UDS.</p><p>Et "c'est une victoire sur l'Eglise catholique, qui était notre adversaire, et a tout tenté pour empêcher ce résultat", a-t-elle déclaré à l'AFP.</p><p>Au total, 35.411 électeurs étaient appelés à voter, dont un tiers à l'étranger.Le taux de participation a atteint 41,11%.</p><p>"On respecte la démocratie, on prend acte de ce résultat, mais l'avortement doit vraiment rester l'ultime option", a réagi Antonella Mularoni, du comité contre la légalisation de l'IVG, reconnaissant la défaite de son camp.</p><p>Actuellement, l'avortement est un crime passible d'une peine de prison allant jusqu'à trois ans pour la femme et six ans pour le médecin qui le pratique.Mais, dans les faits, il n'y a jamais eu de condamnations car les Saint-Marinaises se rendent en Italie pour avorter, contournant ainsi la loi.</p><p>Les résistances à la légalisation de l'avortement étaient fortes, à commencer par celle du Parti démocrate-chrétien (PDCS) au pouvoir, qui avait appelé à voter "non" pour "défendre le droit à la vie".</p><p></p><p>- "Une défaite pour ce pays" - </p><p></p><p>Si les consignes de vote du PDCS, qui dispose d'un peu plus d'un tiers des sièges de députés au Parlement, étaient claires, ce sujet de société transcende les traditionnels clivages politiques, car de nombreux croyants étaient en faveur du libre choix.</p><p>"C'est une défaite pour ce pays qui a toujours défendu la vie", a réagi auprès de l'AFP le secrétaire adjoint du PDCS, Manuel Ciavatta.Mais "on respectera la voix des électeurs" et "le gouvernement présentera un projet de loi d'ici six mois" qui sera ensuite soumis au Parlement, a-t-il assuré.</p><p>"Notre parti fera tout pour aider les femmes enceintes pour faire en sorte qu'elles ne restent pas seules", a-t-il ajouté.</p><p>La victoire du "oui" constitue un changement radical pour Saint-Marin, car l'interdiction de l'IVG date de 1865 et a été confirmée sous le régime fasciste (1923 à 1943) et par le code pénal de 1974.</p><p>A en croire les chiffres de l'Institut des statistiques de l'Italie (Istat), cités par le comité opposé à l'avortement, le recours des Saint-Marinaises à l'IVG a été cependant assez limité.</p><p>Entre 2005 et 2019, une vingtaine d'entre elles l'ont pratiqué chaque année en Italie et la tendance a nettement diminué en 2018 (12) et 2019 (sept).</p><p>Mais c'est toujours trop pour les adversaires de l'avortement comme Rocco Gugliotta, un magasinier de 41 ans: "Pourquoi seule la mère devrait-elle décider ? Le père n'a-t-il aucun pouvoir de décision ?".</p><p>A l'inverse, Alfiero Vagnini, un cuisinier de 65 ans, a opté pour le "oui": "Sur de nombreux sujets, Saint-Marin est en retard, nous devons devenir un pays plus moderne".</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Sénégal: Foules de fidèles soufies à Touba pour le pélerinage annuel du Magal

Description: <p>Dakar (AFP) - Une foule nombreuse de fidèles ont convergé dimanche sur la ville sainte de Touba, dans le centre du Sénégal, dans le cadre des célébrations annuelles de la confrérie soufie des mourides, ont constaté des journ
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Sénégal: Foules de fidèles soufies à Touba pour le pélerinage annuel du Magal

Description: <p>Dakar (AFP) - Une foule nombreuse de fidèles ont convergé dimanche sur la ville sainte de Touba, dans le centre du Sénégal, dans le cadre des célébrations annuelles de la confrérie soufie des mourides, ont constaté des journalistes de l'AFP.</p><p>Le pèlerinage du Grand Magal commémore l'anniversaire de l'envoi en exil, par les autorités coloniales françaises, du fondateur des mourides, Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), dit Serigne Touba.</p><p>Ce rendez-vous incontournable au Sénégal attire généralement des centaines de milliers de pèlerins qui célèbrent la mémoire de Bamba en récitant ses poèmes en priant sur sa tombe.</p><p>Les mourides, d'obédience soufie (sunnite), forment l'une des quatre principales confréries qui continuent à jouer un rôle prépondérant dans la vie quotidienne des Sénégalais, dont plus de 90% sont musulmans.Leurs chefs sont des figures éminemment respectées, écoutées des politiques, dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.</p><p>Dimanche, malgré de monstrueux embouteillages et l'ombre du Covid-19, les pèlerins se sont dirigés en masse vers la somptueuse Grande mosquée de Touba, ville qu'ils considèrent comme sainte.</p><p>"L’année dernière, il y avait la pandémie, il n’y avait pas eu trop de monde, mais cette année (...) l’affluence est énorme”, constate Cheikh Abdoul Ahad Mbacké, un responsable de l'organisation.</p><p>"Le Covid ne nous empêche pas de faire le Magal parce que c’est Serigne Touba qu’on voit dans tout ce qu’on fait", explique à l'AFP Pape Amadou Latyr Faye, un fidèle mouride, il "nous a demandé de tout faire pour être un bon musulman, d’aider son prochain".</p><p>"Nous, cette vision que nous avons, ce n’est pas d’avoir peur", ajoute-t-il.</p><p>Les confréries soufies avaient initialement annulé des rassemblements en mars 2020, quand la pandémie de Covid-19 avait touché le pays de 16 millions d'habitants. </p><p>Mais les mourides avaient maintenu le Magal en octobre suivant, tout en obligeant les fidèles à porter le masque et à respecter les distanciations physiques.</p><p>Cette année, "nous avons constaté un relâchement des gestes barrières de la part des pèlerins", déplore Pape Ndiaye, membre du comité d'organisation. </p><p>"Nombreux sont ceux qui viennent jusqu’ici sans avoir un masque avec eux.Les gens se disent que la pandémie est derrière nous, avec cette baisse des contaminations.Nous prions pour que ça soit le cas mais nous devons continuer à garder nos masques", ajoute-t-il, précisant que son port est exigé dans la mosquée et que du gel antiseptique est distribué à l'entrée.</p><p>Cheikh Amadou Bamba a fondé la ville sainte de Touba en 1888.Désormais forte de 1,5 millions d'habitants, elle est devenue la deuxième ville la plus peuplée du Sénégal après Dakar, la capitale.</p><p>Outre son caractère religieux, le Magal a aussi une dimension politique, des hommes politiques de premier plan s'y montrant, et économique.</p><p>Le Sénégal a enregistré plus de 73.000 contaminations par le Covid-19, dont 1.855 décès.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

L'Islande échoue finalement de peu à avoir un Parlement majoritairement féminin

Description: <p>Reykjavik (AFP) - L'Islande a brièvement cru dimanche être devenue le premier pays d'Europe à élire une majorité de femmes au Parlement, mais un recomptage est venu réécrire cette page d'Histoire en faisant ret
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

L'Islande échoue finalement de peu à avoir un Parlement majoritairement féminin

Description: <p>Reykjavik (AFP) - L'Islande a brièvement cru dimanche être devenue le premier pays d'Europe à élire une majorité de femmes au Parlement, mais un recomptage est venu réécrire cette page d'Histoire en faisant retomber la part féminine à 47,6%.</p><p>Sur les 63 sièges de l'Althingi, le millénaire Parlement islandais, 30 seront occupés par des femmes, contre 33 avant ce recomptage.</p><p>Cette proportion reste le nouveau record d'Europe, la Suède occupant jusqu'ici la première place avec 47% de députées, selon les données compilées par la Banque Mondiale.</p><p>A la suite de ce nouveau comptage qui a changé quelques voix dans une des six circonscriptions du pays, du fait du très complexe système électoral islandais, trois femmes ont perdu le siège qui leur était promis, a expliqué à l'AFP Ingi Tryggvason, le président de la commission électorale locale.</p><p>"Ces quelques votes de différence entraînent ces grands chambardements", a-t-il constaté.</p><p>Personne ne l'avait demandé, mais "nous avons décidé de recompter parce que le résultat était si serré", a ajouté le responsable électoral de la circonscription du nord-ouest.</p><p>Une certaine incertitude règne encore toutefois car un possible recomptage dans une autre circonscription dans le sud du pays pourrait à nouveau avoir des conséquences.</p><p>Avant ce coup de théâtre, responsables et simples citoyens s'étaient félicités de voir la petite Islande (370.000 habitants) entrer dans l'histoire politique européenne.</p><p>Aucun pays d'Europe n'a jamais franchi la barre symbolique des 50% de femmes dans un Parlement. </p><p>"J'ai 85 ans, j'ai attendu toute ma vie que des femmes soient majoritaires (...), et je suis vraiment très contente", avait confié à l'AFP Erdna, une habitante de Reykjavik.</p><p>Si plusieurs partis réservent d'eux-mêmes une part minimale de femmes parmi leurs candidats, aucune loi n'impose de quota de femmes pour les législatives en Islande.</p><p>Le pays nordique est régulièrement à l'avant-garde en matière de féminisme et en tête depuis 12 années consécutives du classement du Forum économique mondial en matière d'égalité femmes-hommes.</p><p>"C'est un nouvel exemple du chemin que nous avons accompli sur la route de l'égalité complète des sexes (...) Je souhaite à ce Parlement un grand succès", avait déclaré à l'AFP le chef de l'Etat islandais Gudni Johannesson.</p><p>Derrière ce symbole, les élections législatives organisées samedi ont été marquées par la position fragilisée de la Première ministre Katrin Jakobsdottir, malgré le renforcement de  la coalition gouvernementale au pouvoir.</p><p>Son parti de gauche écologiste, le mouvement Gauche-Verts a perdu trois sièges et est passé avec 12,6% des voix derrière ses deux actuels alliés de droite.</p><p></p><p>- Liesse -</p><p></p><p>Le grand vainqueur est le parti du Progrès (centre-droit), qui emporte 13 sièges, cinq de plus que lors des dernières élections de 2017, avec 17,3% des voix.</p><p>La liesse régnait dans la nuit au QG du parti "de retour au premier plan de la scène politique", a lancé sous les vivas son dirigeant Sigurdur Ingi Johannsson, qui se retrouve en position de Premier ministrable.</p><p>Mais le parti conservateur de l'ex-Premier ministre Bjarni Benediktsson est resté le premier parti d'Islande avec 24,4% des voix, gardant ainsi son contingent de 16 sièges quand les sondages lui prédisaient un recul.</p><p>Avec un total de 37 sièges, les trois partis alliés confortent donc au total leur majorité, mais la droite se retrouve en position de force.Avec l'option de se trouver un autre troisième partenaire plus proche idéologiquement, par exemple les partis centristes de la Réforme (cinq sièges) ou du Centre (trois députés).</p><p>Même si les tractations sont traditionnellement longues, l'Islande s'éloigne d'un scénario de blocage politique que laissaient redouter les sondages.</p><p>Jamais depuis la faillite spectaculaire des banques islandaises en 2008 et la grave crise qui s'en était suivie, un gouvernement islandais sortant n'avait conservé sa majorité.Il faut remonter à 2003 pour trouver un précédent.</p><p>Des discussions doivent avoir lieu entre les trois chefs de partis et la question du futur locataire de Stjornarradid, la modeste maison blanche où siègent les chefs de gouvernement islandais, se posera nécessairement, selon les analystes. </p><p>Benediktsson Premier ministre?"Je ne réclame pas cela", a assuré à la télévision publique RUV le chef des conservateurs, selon qui "il faut s'efforcer d'être en quête de solutions".</p><p>Après une décennie de crises, de scandales et d'élections à répétition, l'actuelle coalition avait marqué le retour de la stabilité politique en Islande.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

BAMA CG

DES INTERVENTIONS RAPIDES ET FIABLES AVEC DES PIECES D'ORIGINE VENU DIRECTEMENT DE LA UK
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

BAMA CG

DES INTERVENTIONS RAPIDES ET FIABLES AVEC DES PIECES D'ORIGINE VENU DIRECTEMENT DE LA UK

Allemagne: le SPD de peu en tête, succession de Merkel incertaine

Description: <p>Berlin (AFP) - Les sociaux-démocrates allemands sont sortis dimanche légèrement en tête des élections législatives marquant la fin de l'ère Merkel, mais le pays se prépare à une longue période d'incertitude sur l
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Allemagne: le SPD de peu en tête, succession de Merkel incertaine

Description: <p>Berlin (AFP) - Les sociaux-démocrates allemands sont sortis dimanche légèrement en tête des élections législatives marquant la fin de l'ère Merkel, mais le pays se prépare à une longue période d'incertitude sur la succession de la chancelière.</p><p>Tant le centre gauche que le centre droit de Mme Merkel, devancé de peu selon les estimations des chaînes de télévision, revendiquent en effet de former le prochain gouvernement.</p><p>Les sociaux-démocrates du SPD et leur chef de file Olaf Scholz devancent d'une faible marge, avec entre 25,7% et 26% des voix, l'union conservatrice CDU-CSU menée par Armin Laschet, deuxième avec 24,5%, selon des estimations.</p><p>"La nuit électorale sera longue", a lancé le candidat social-démocrate."Mais ce qui est certain, c'est que de nombreux citoyens" ont voté SPD car "ils veulent un changement de gouvernement et aussi parce qu'ils veulent que le prochain chancelier s'appelle Olaf Scholz".</p><p>Problème: malgré leur résultat "décevant", les conservateurs entendent bien former eux aussi le prochain exécutif, a prévenu dans la foulée, Armin Laschet, qui s'est exprimé au côté de Mme Merkel.</p><p>"Nous ferons tout ce que nous pouvons pour construire un gouvernement dirigé par l'Union" CDU-CSU, a assuré le candidat chrétien-démocrate.</p><p>Dans un scrutin marqué par l'émiettement des suffrages, chacun des deux camps a en effet besoin de trouver deux autres formations pour former une coalition majoritaire à la chambre des députés.Une première depuis les années 1950, synonyme d'instabilité potentielle dans un pays jusqu'ici réputé prévisible.</p><p>- Paralysie -</p><p></p><p>Cette compétition qui se profile risque de plonger la première économie européenne dans une longue période de paralysie politique et de tractations entre partis.</p><p>Olaf Scholz comme Armin Laschet souhaitent qu'elles aboutissent "avant Noël".A l'issue du précédent scrutin de 2017, l'actuelle grande coalition n'avait toutefois pu être formée que plus de six mois plus tard.</p><p>Pour les chrétiens-démocrates, les "pertes sont amères", a admis Paul Ziemak, numéro deux de la CDU.Jamais le parti n'était tombé sous le seuil de 30%.En 2017, il avait encore enregistré 32,8% des suffrages.</p><p>Quoi qu'il arrive, les résultats qui se profilent en Allemagne marquent une renaissance inattendue du parti social-démocrate, donné moribond il y a encore quelques mois.Les sondages ont été accueillis par une clameur de joie au siège berlinois du parti.</p><p>Les chrétiens-démocrates subissent un revers sans précédent, qui va entraîner des remous en interne et promet une succession compliquée d'Angela Merkel.</p><p>Le score inférieur à 30% est une "catastrophe", selon le quotidien populaire Bild.</p><p>Ce recul jette une ombre sur la fin de règne de Mme Merkel, dont la popularité personnelle reste au zénith au terme de quatre mandats mais qui s'est avérée incapable de préparer sa succession.</p><p></p><p>- "Faiseurs de roi" -</p><p></p><p>Les Verts et leur candidate Annalena Baerbock, un temps favoris du scrutin, manquent le coche avec 14,8%, selon les estimations.Maigre motif de satisfaction: ils battent leur record de 2009, quand ils avaient obtenu 10,7% des voix, et pourraient emporter la mairie de Berlin.</p><p>Les libéraux du FDP (droite), quatrième avec environ 11,5%, apparaissent comme les "faiseurs de rois" incontournables pour bâtir une future coalition.</p><p>L'extrême droite de l'AfD, dont l'entrée au Bundestag avait été le fait saillant du scrutin de 2017, confirme son enracinement dans le paysage politique allemand.Mais avec entre 10 et 11%, ce parti miné par des conflits internes, est en léger recul par rapport à il y a quatre ans (12,6%).</p><p>Au final Olaf Scholz, vice-chancelier austère et ministre des Finances du gouvernement sortant, semble avoir sur le papier les meilleures chances de succéder à Angela Merkel, chancelière depuis 16 ans.Quelque 55% des Allemands préfèrent cette option, selon un sondage de la chaîne ZDF.</p><p>Mais rien n'est acquis.Les Verts se réservent la possibilité de s'allier tant avec le SPD qu'avec la droite, affirmant vouloir surtout promouvoir leur programme en faveur du climat.</p><p></p><p>- Départ retardé de Merkel?-</p><p></p><p>L'option d'une coalition purement de gauche en revanche semble désormais écartée, la gauche radicale Die Linke ayant enregistré un score trop faible.</p><p>Les tractations vont quoi qu'il arrive retarder le départ effectif de Mme Merkel, 67 ans dont plus de 30 passés en politique.</p><p>Après une campagne chaotique marquée par ses erreurs et insuffisances, M. Laschet, le grand perdant de la soirée à ce stade, va devoir se montrer très persuasif pour éviter de reléguer son camp pour la première fois sur les bancs de l'opposition depuis 2005. </p><p>Déjà critiqué pendant la campagne pour ses bourdes à répétition, il a commis une nouvelle gaffe dimanche en votant: il a enfreint la règle du secret du bulletin, en laissant apparaître son choix devant les caméras.</p><p>L'après Merkel risque au final de donner lieu à une nouvelle guerre des chefs au sein de la droite allemande, où la question de l'avenir de M. Laschet à la tête de la CDU est posée, huit mois après son élection.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Armin Laschet, le Phénix de la politique allemande

Description: <p>Berlin (AFP) - Donné cent fois battu et condamné dans sa carrière politique, le conservateur allemand Armin Laschet a toujours jusqu'ici réussi tel un Phénix à renaître de ses cendres.</p><p>Et même après l
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Armin Laschet, le Phénix de la politique allemande

Description: <p>Berlin (AFP) - Donné cent fois battu et condamné dans sa carrière politique, le conservateur allemand Armin Laschet a toujours jusqu'ici réussi tel un Phénix à renaître de ses cendres.</p><p>Et même après le revers historique de son camp aux législatives de dimanche, il entend faire honneur à sa réputation et tenter, en dépit d'un faible popularité, de succéder à Angela Merkel, dont il partage la ligne centriste et pro-européenne. </p><p>Dimanche, l'Union conservatrice de son parti la CDU et l'allié bavarois CSU a pourtant accusé un revers historique: elle est reléguée en deuxième position avec 24,5% de suffrages, selon les estimations, derrière les sociaux-démocrates autour de 26%.</p><p>Une glissade largement attribuée à la campagne émaillée de bévues d'Armin Laschet.</p><p>"Nous ferons tout ce que nous pouvons pour construire un gouvernement dirigé par l'Union" CDU-CSU, a néanmoins assuré dimanche le candidat chrétien-démocrate, champion du "rebond" en politique. </p><p>Arithmétiquement il en a la possibilité au parlement, ce qui lui permettrait de succéder à Angela Merkel à la chancellerie, même s'il part avec un handicap sur les sociaux-démocrates.</p><p></p><p>- "Armin le Turc" -</p><p></p><p>Armin Laschet, qui dirige la Rhénanie du Nord-Westphalie, région la plus peuplée d'Allemagne, se présente comme un tenant de la politique de Merkel.Il entend maintenir le cap centriste et pro-européen.</p><p>Il fut l'un des rares à la soutenir après sa décision d'accueillir des centaines de milliers de migrants de Syrie ou d'Afghanistan en 2015.</p><p>Sa politique d'intégration quand il était ministre régional en 2005 lui avait déjà valu le surnom d'"Armin le Turc" au sein de la CDU.</p><p>Il naît le 18 février 1961 dans une famille modeste d'Aix-la-Chapelle.Mineur à l'origine, son père a réussi à se reconvertir dans l'enseignement. </p><p>Fervent catholique, il fut enfant de choeur.Après des études de droit, il travaille comme journaliste avant de se lancer dans la politique.</p><p>Souvent donné battu, ce père de trois enfants a régulièrement surpris par son âpreté au combat, parvenant à décrocher la présidence de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) en janvier, puis à arracher la candidature de droite à la chancellerie en avril.</p><p></p><p>- Fou rire -</p><p></p><p>Il profite par la suite de bévues de la candidate écologiste Annalena Baerbock, un temps en tête des sondages, pour reprendre l'avantage.Armin Laschet présente un programme électoral vague mais rassurant, fidèle là aussi au credo merkélien consistant à s'abstenir de toute expérimentation dans une campagne électorale.</p><p>Mais les inondations dans l'ouest de l'Allemagne à la mi-juillet, qui ont fait quelque 180 morts, dont une cinquantaine dans son Land, mettent à l'épreuve ses qualités de gestionnaire de crise.</p><p>Celui qui aime à souligner son admiration pour l'empereur Charlemagne s'illustre alors par un manque de détermination conjuguée à une maladresse saisissante.</p><p>Interrogé par une journaliste à propos de mesures plus énergiques en matière de lutte contre le réchauffement du climat, considéré comme en partie responsable des crues, il réplique: "Excusez-moi jeune femme.Ce n'est pas parce que nous vivons un jour comme ça qu'on doit changer de politique", récoltant une volée de bois vert sur les réseaux sociaux.</p><p>Puis l'image d'un Armin Laschet pris d'un fou rire pendant qu'au premier plan, le chef de l'Etat Frank-Walter Steinmeier rend hommage aux victimes des crues dévastatrices provoque la stupéfaction.En visite par la suite sur les lieux des inondations, il est pris à partie par des sinistrés.</p><p>Viennent s'ajouter les soupçons de plagiat sur un livre écrit en 2009, où il reconnaît des erreurs.</p><p>A chaque fois il s'excuse, mais sa crédibilité plonge et la probabilité d'une défaite de la droite grandit. </p><p>A tel point qu'Angela Merkel, qui s'était tenue à l'écart de la campagne, est remontée sur le ring, multipliant récemment les rassemblements électoraux à ses côtés. Fort de ce soutien, Armin Laschet a mis en garde ses adversaires: il ne faut pas "le sous-estimer".</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Eruption aux Canaries: l'aéroport de La Palma rouvre mais les vols restent suspendus

Description: <p>Île de La Palma (Espagne) (AFP) - Vingt-quatre heures après avoir été mis à l'arrêt à cause des cendres du volcan Cumbre Vieja, l'aéroport de l'île espagnole de La Palma a rouvert dimanche, mais les liaison
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Eruption aux Canaries: l'aéroport de La Palma rouvre mais les vols restent suspendus

Description: <p>Île de La Palma (Espagne) (AFP) - Vingt-quatre heures après avoir été mis à l'arrêt à cause des cendres du volcan Cumbre Vieja, l'aéroport de l'île espagnole de La Palma a rouvert dimanche, mais les liaisons restent suspendues par les compagnies dans l'attente d'une amélioration des conditions de vol.</p><p>"L'aéroport de La Palma", dans l'archipel des Canaries, "est de nouveau opérationnel", a annoncé sur Twitter la société gestionnaire des aéroports espagnols (Aena), en précisant que cette réouverture avait été rendue possible par le travail "de nettoyage des cendres" effectué pendant la nuit.</p><p>Les vols peuvent donc reprendre, "avec l'accord préalable" des autorités de contrôle aérien, a ajouté l'Aena, en conseillant néanmoins aux voyageurs de consulter leur compagnie aérienne afin de s'informer sur leur vol avant de se rendre sur place.</p><p>Dimanche après-midi, les vols en provenance et à destination de La Palma restaient en effet suspendus, dans l'attente d'une amélioration de la situation.</p><p>"Nous maintenant la paralysie temporaire des vols à La Palma jsuqu'à ce que les conditions permettent de voler en toute sécurité", a fait savoir sur Twitter la compagnie Binter."Pour le moment, notre programme de vol reste annulé", a indiqué de son côté Canaryfly.</p><p>L'aéroport de La Palma, île de 85.000 habitants, avait été mis à l'arrêt samedi matin en raison de l'accumulation de cendres dégagées par le volcan Cumbre Vieja, dont l'entrée en éruption voilà une semaine a entraîné de nombreuses évacuations.</p><p>Cette décision a provoqué de longues files d'attente au port de Santa Cruz de La Palma, les voyageurs cherchant à partir en ferry vers les îles voisines, notamment Tenerife.</p><p>La fermeture temporaire de l'aéroport de La Palma a coïncidé avec l'apparition de nouveaux foyers de lave et une intensification globale de l'activité du volcan, qui a entraîné samedi de nouvelles évacuations, portant à 6.200 le nombre d'habitants ayant quitté leur domicile depuis une semaine.</p><p>Près de 160 d'entre elles, évacuées samedi, ont toutefois été autorisées à regagner leur domicile dimanche, selon les autorités.</p><p>- 1.314 hectares affectés -</p><p></p><p>L'Institut volcanologique des Canaries (Involcan) a indiqué dimanche que la "pression" à l'intérieur du volcan avait diminué au cours des dernières 24 heures."Cela ne signifie pas que l'éruption approche de sa fin", a-t-il toutefois insisté. </p><p>Cette éruption, la première depuis 1971 sur l'île de La Palma, n'a par fait à ce stade de victime, mais a provoqué d'énormes dégâts, selon les autorités.</p><p>Selon les dernières données du système européen de mesures géospatiales Copernicus, la lave a détruit 461 bâtiments de l'éruption - soit 41 édifices de plus en 24 heures.Elle a par ailleurs recouvert 212 hectares, notamment des plantations de banane, principale activité économique de l'île.</p><p>Les cendres, quant à elles, ont affecté à ce stade 1.314 hectares de terrain, selon Copernicus.</p><p>"La chute de cendres affecte les municipalités proches" du volcan mais aussi d'autres municipalités qui se situent "du côté Est de l'île", a détaillé dimanche lors d'une conférence de presse le directeur technique du Plan d'urgence volcanique des Canaries (Pevolca), Miguel Ángel Morcuende.</p><p>"Tout cela n'affecte pas la qualité de l'air dans la zone habitée de l'île.La qualité de l'air est toujours bonne", a-t-il néanmoins insisté.</p><p>Les deux précédentes éruptions à La Palma ont eu lieu en 1971 et 1949.Elles ont fait au total trois morts, dont deux par inhalation de gaz.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Les Suisses lancent un oui retentissant au mariage pour tous

Description: <p>Genève (AFP) - La Suisse a rejoint la majorité des pays d'Europe occidentale en lançant un oui retentissant au mariage pour tous lors d'un référendum organisé dimanche.</p><p>Selon la plus récente estima
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Les Suisses lancent un oui retentissant au mariage pour tous

Description: <p>Genève (AFP) - La Suisse a rejoint la majorité des pays d'Europe occidentale en lançant un oui retentissant au mariage pour tous lors d'un référendum organisé dimanche.</p><p>Selon la plus récente estimation chiffrée de l'institut de sondage gfs.bern, le oui l'a emporté avec 64% avec une marge d'erreur de plus ou moins deux points de pourcentage.</p><p>Ce résultat, encore provisoire mais qui ne peut plus s'inverser, dépasse nettement le score annoncé par les sondages avant ce scrutin  auquel s'opposaient notamment le parti populiste UDC, premier parti du pays et certains groupes religieux. </p><p>"C'est un jour historique".La formule revenait sur toutes les lèvres au QG des partisans du oui, dans un restaurant de Berne, pavoisé de drapeaux arc-en-ciel, où se sont retrouvés quelque 200 à 250 personnes.</p><p>Le camp du non avait repris des couleurs à l'approche du scrutin en menant une campagne axée fortement sur le bien-être de l'enfant, son développement et l'importance à ses yeux du couple composé d'un père et d'une mère.</p><p>Des affiches choc déploraient la marchandisation de l'enfant et affirmaient que "le mariage pour tous tue le père".</p><p>Sur l'une d'elles, on peut voir un bébé en pleurs, avec une étiquette à l'oreille d'habitude réservée au bétail, et cette question: "Des bébés sur commande ?".</p><p>Sur une autre, une énorme tête de zombie, censée représenter un père décédé, fixe les passants.Une école primaire en Valais avait même décidé de la recouvrir car elle effrayait les enfants.</p><p>Les couples homosexuels peuvent déjà nouer un pacte civil en Suisse, et dimanche les cantons qui s'y étaient opposé semblaient pour la plupart avoir voté en faveur de l'union homosexuelle 16 ans plus tard.</p><p>Le nouveau texte prévoit notamment que les couples de même sexe puissent adopter un enfant conjointement. Les couples de femmes pourront de surcroît recourir au don de sperme.C'était l'un des points les plus controversés et mis en avant par les opposants.</p><p>Benjamin Roduit, conseiller national (député), du parti du Centre, a souligné sur la chaîne publique RTS que pour lui le mariage pour tous entre adultes consentants n'est pas un problème.</p><p>Il dit craindre, en revanche, les portes qu'ouvre selon lui l'accès au don de sperme pour les couples de lesbiennes."La réussite de notre campagne aura été peut-être d'avoir thématisé l'enfant dans la PMA (procréation médicalement assistée)", a-t-il déclaré.</p><p></p><p>- Les 99% -</p><p></p><p>Selon les estimations de l'institut gfs.bern, les électeurs ont très largement rejeté une seconde proposition qui leur était soumise, lancée par des jeunes du Parti socialiste, qui a pour slogan "L'argent ne travaille pas, toi oui!".Elle a a vite été surnommée initiative "Robin des bois" et a obtenu 34% de réponde positives.</p><p>L'initiative demandait que les revenus du capital -les intérêts, les dividendes par exemple- soient imposés 1,5 fois plus que ceux du travail. </p><p>Une exonération à cet impôt à hauteur de, par exemple, 100.000 francs par année est prévue mais les recettes fiscales supplémentaires seraient utilisées pour réduire l'imposition des faibles et moyens revenus ou pour financer des prestations sociales telles que des crèches, des subsides à l'assurance-maladie ou la formation, souligne le site des partisans de cette proposition.</p><p>Les sondages donnaient déjà l'initiative perdante. </p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Allemagne: match serré pour la succession de Merkel

Description: <p>Berlin (AFP) - La succession d'Angela Merkel se joue dimanche en Allemagne où les électeurs votent aux législatives pour arbitrer un match serré entre sociaux-démocrates et conservateurs, après seize ans de pouvoir de la
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Allemagne: match serré pour la succession de Merkel

Description: <p>Berlin (AFP) - La succession d'Angela Merkel se joue dimanche en Allemagne où les électeurs votent aux législatives pour arbitrer un match serré entre sociaux-démocrates et conservateurs, après seize ans de pouvoir de la chancelière.</p><p>Dans ce scrutin à l'issue très incertaine, les sociaux-démocrates (SPD) devancent légèrement, avec 25%, les conservateurs crédités de 22% à 23%, un score historiquement bas, selon d'ultimes sondages.</p><p>"Je vais toujours voter mais cette année, c'est passionnant de savoir qui ça va être", a témoigné Ursula Becker, une électrice de 62 ans à Aix-la-Chapelle.</p><p>C'est dans cette cité de l'Ouest de l'Allemagne qu'a voté en fin de matinée Armin Laschet. </p><p>Un vote marqué par une bourde du chef de file du centre-droit, qui bataille pour conserver la chancellerie dans le camp des conservateurs d'Angela Merkel.</p><p>Il a omis de dissimuler son bulletin de vote face aux caméras comme le stipule pourtant le code électoral.Au final son vote pourrait donc être invalidé.</p><p>"Chaque vote compte", a dans le temps lancé le chef de l'Union chrétienne-démocrate CDU, car il en va de "l'orientation de l'Allemagne pour les prochaines années".</p><p>Son principal rival, le social-démocrate Olaf Scholz, qui votait à Potsdam non loin de Berlin, a voulu voir dans le temps resplendissant "un bon signe" pour le centre gauche, artisan depuis l'été d'une remontée inattendue.</p><p>Dans cette même circonscription, la candidate des Verts, Annalena Baerbock, 40 ans, est venue voter en milieu de journée.</p><p>C'est "une fête de la démocratie aujourd'hui", a-t-elle jugé."Toute l'Europe nous regarde".</p><p>Quelque 60,4 millions d'électeurs ont jusqu'à 18H00 (16H00 GMT) pour élire leurs députés et environ 40% se disaient encore indécis à quelques jours de ce vote crucial pour la première économie européenne.</p><p>Le pronostic est encore rendu plus compliqué par le poids du vote par correspondance, privilégié par nombre d'électeurs, dont Angela Merkel, 67 ans qui va quitter la scène politique après quatre mandats.</p><p></p><p>- Tractations -</p><p></p><p>Le nom du futur chancelier et la composition de sa probable majorité risquent ainsi de pas être connus dès dimanche soir et de longues tractations seront nécessaires dans les prochains mois pour former le futur attelage au pouvoir.Avec le risque d'entraîner une paralysie européenne jusqu'au premier trimestre 2022.</p><p>Après s'être tenue à l'écart des joutes électorales, la chancelière a multiplié les meetings pour mettre sa popularité, toujours au zénith, au service d'Armin Laschet.</p><p>Longtemps en tête de intentions de vote, les chrétiens-démocrates risquent de tomber pour la première fois depuis 1949 sous la barre des 30%.</p><p>Outre l'usure du pouvoir, l'union conservatrice a pâti de la mauvaise campagne de son candidat, maladroit et impopulaire.</p><p>Les erreurs de ses adversaires, conjuguées au quasi sans-faute d'Olaf Scholz, ministre des Finances de 63 ans, ont ressuscité un SPD donné pour moribond.</p><p>Ce centriste n'hésite pas à se poser, jusque dans la gestuelle, en véritable héritier de Mme Merkel.</p><p>Si Armin Laschet, président de la plus vaste région, la Rhénanie du nord-Westphalie, a la réputation de toujours retomber sur ses pieds, la marche semble cette fois bien haute pour l'ancien journaliste de 60 ans.</p><p></p><p>- Surprise ? -</p><p></p><p>L'épouvantail d'une coalition de gauche, agité par les conservateurs, pourrait toutefois mobiliser les indécis.</p><p>Les Verts devraient se contenter de la troisième place, avec environ 17% au vu des enquêtes.</p><p>Ce score serait historique pour les "Grünen" qui rêvent de participer au prochain gouvernement, comme ils l'ont déjà fait de 1998 à 2005.</p><p>Mais il leur laisserait un goût amer car ils étaient en avril encore en tête des sondages, dans une Allemagne inquiète du changement climatique, un sujet qui mobilise particulièrement les jeunes.</p><p>"C'est vraiment un thème très important pour moi, car je pense qu'il influencera beaucoup ma vie à l'avenir", a confié dimanche Maite Hoppenz, une électrice de 18 ans venue voter pour la première fois. </p><p>Pour la première fois depuis les années 1950, l'appoint d'un troisième parti devrait  être nécessaire pour constituer une coalition majoritaire.</p><p>Les libéraux du FDP apparaissent d'ores et déjà comme un potentiel "faiseur de roi".</p><p>La gauche radicale Die Linke semble être prête à participer mais devra d'abord renoncer à ses critiques contre l'Otan. </p><p>L'extrême droite AfD, entrée pour la première fois au Bundestag il y a quatre ans, devrait confirmer son ancrage parlementaire avec environ 10% mais reste exclue de toute coalition éventuelle.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Cinq Palestiniens tués durant une opération israélienne en Cisjordanie

Description: <p>Biddu (Territoires palestiniens) (AFP) - La tension est montée dimanche en Cisjordanie occupée, où cinq Palestiniens ont été tués dans des heurts avec l'armée israélienne qui mène depuis la veille une opération milita
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Cinq Palestiniens tués durant une opération israélienne en Cisjordanie

Description: <p>Biddu (Territoires palestiniens) (AFP) - La tension est montée dimanche en Cisjordanie occupée, où cinq Palestiniens ont été tués dans des heurts avec l'armée israélienne qui mène depuis la veille une opération militaire contre le mouvement islamiste Hamas.</p><p>Trois Palestiniens ont été tués dans le village de Biddu, à une dizaine de km au nord-ouest de Jérusalem, et deux autres à Borquin, près de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, selon le ministère de la Santé palestinien, l'armée israélienne ayant annoncé que quatre Palestiniens avaient été tués.</p><p>Un porte-parole de l'armée israélienne, Amnon Shefler, a affirmé à l'AFP que les affrontements s'étaient déroulés durant "une opération destinée à démanteler une cellule terroriste du Hamas".</p><p>Selon lui, l'opération, qui a débuté samedi soir, est toujours en cours.</p><p>"Un terroriste a été appréhendé samedi soir près de Jénine sans heurts puis dimanche matin, des échanges de feu ont éclaté quand l'armée est venue arrêter un autre terroriste à Borquin", a poursuivi le porte-parole.</p><p>"Dans ces affrontements, un terroriste a été tué et un autre armé a été arrêté", a ajouté M. Shefler, mentionnant une autre arrestation à Kabatia, dans le même secteur.</p><p>Par ailleurs dimanche, "trois terroristes ont été tués dans des échanges de tirs à Biddu", a encore déclaré le porte-parole, qui a affirmé que les quatre Palestiniens tués étaient des membres du Hamas.</p><p>Deux soldats israéliens, un officier et un combattant ont été blessés grièvement durant la nuit dans le village de Borquin, selon un communiqué de l'armée.</p><p>Un chirurgien de l'hôpital Rambam de Haïfa (nord) où ont été admis les deux soldats a déclaré à la presse que leurs vies n'étaient pas en danger.</p><p>Le Hamas a confirmé la mort dans les heurts de quatre de ses membres, dont un identifié comme Ahmad Zahran, à Biddu, tous membres des brigades Ezzedine al-Qassam, sa branche armée.</p><p>De son côté, le Jihad islamique, un autre groupe armé a affirmé que le Palestinien tué à Borquin, Ossama Soboh, était un de ses membres.</p><p>Le Premier ministre israélien Naftali Bennett, en route pour New-York où il doit prononcer un discours devant l'Assemblée générale des Nations unies, a affirmé que cette opération était destinée à empêcher "un attentat terroriste", selon un communiqué de son bureau.</p><p>Il a dit avoir apporté un "soutien total" aux soldats et leurs supérieurs impliqués dans l'opération.</p><p>La présidence de l'Autorité palestinienne a elle condamné un "crime odieux commis par les forces d'occupation israéliennes à Jérusalem et Jénine", selon un communiqué de son bureau.</p><p>Quatre Palestiniens ont été tués récemment dans des affrontements avec les forces israéliennes au camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie où les heurts se sont multipliés ces dernières semaines.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Les Suisses en passe d'autoriser le mariage pour tous

Description: <p>Genève (AFP) - La Suisse est en passe de légaliser dimanche le mariage pour tous, si l'on en croit les sondages d'opinion qui donnent un confortable avantage aux partisans de l'union homosexuelle.</p><p>
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Les Suisses en passe d'autoriser le mariage pour tous

Description: <p>Genève (AFP) - La Suisse est en passe de légaliser dimanche le mariage pour tous, si l'on en croit les sondages d'opinion qui donnent un confortable avantage aux partisans de l'union homosexuelle.</p><p>En rejetant l'initiative prise par les opposants à un projet lancé par le gouvernement fédéral, le pays alpin devrait ainsi s'aligner sur la grande majorité des pays d'Europe occidentale.</p><p>Les bureaux de vote seront ouverts jusqu'à 10H00 GMT mais en Suisse les choses se jouent avant la date du scrutin avec le vote par correspondance et le pays est couvert depuis des semaines d'affiches des deux camps rivaux. </p><p>"Ne manquez pas l'occasion de participer à ce pas historique vers l'égalité", clamaient les partisans du oui à l'union entre partenaires de même sexe samedi, alors que les marches des fiertés ces dernières semaines ont aussi permis de galvaniser les troupes.</p><p>Le camp du non a repris des couleurs à l'approche de la date du vote mais reste très largement minoritaire.</p><p>Le dernier sondage de l'institut gfs.bern réalisé entre le 1er et le 9 septembre donnait 55% au oui et 27% au non.</p><p>Son enquête d'opinion précédente entre le 2 et e 16 août affichait un écart plus important à 55-20.</p><p></p><p>- Affiches choc -</p><p></p><p>Le sondage mettait en exergue que certain groupes religieux et les membres du parti populaire de droite l'Union démocratique du centre (UDC) -le premier parti de Suisse- étaient les principaux opposants, mais au sein même de ces groupes les partisans du oui ne manquent pas.</p><p>La Suisse a dépénalisé l'homosexualité en 1942, mais diverses polices municipales ou cantonales disposaient - dans certains cas jusqu'au début des années 1990 - de registres recensant les homosexuels.</p><p>Les couples homosexuels peuvent déjà nouer un pacte civil mais le nouveau texte prévoit que les couples de même sexe puissent adopter un enfant conjointement. Les couples de femmes pourront de surcroît recourir au don de sperme, un des points les plus controversés.</p><p>Les opposants ont axé leur campagne - qui a été marquée par des affiches chocs - sur ce point, déplorant la marchandisation de l'enfant et jugeant que "le mariage pour tous tue le père".</p><p>Sur une de leurs affiches, on peut voir un bébé en pleurs, avec une étiquette à l'oreille d'habitude réservée au bétail, avec cette question: "Des bébés sur commande?".</p><p>Sur une autre, une énorme tête de zombie, censée représenter un père décédé, fixe les passants.Une école primaire en Valais a décidé de la recouvrir car elle effrayait les enfants.</p><p></p><p>- Les 99% -</p><p></p><p>Un second vote national se tient en parallèle du scrutin sur le mariage pour tous, lancé à l'initiative des jeunes du Parti socialiste qui a pour slogan "L'argent ne travaille pas, toi oui!".</p><p>L'initiative exige que les revenus du capital -les intérêts, les dividendes par exemple- soient imposés 1,5 fois plus que ceux du travail. </p><p>Une exonération à cet impôt à hauteur de, par exemple, 100.000 francs par année est prévue mais les recettes fiscales supplémentaires seraient utilisées pour réduire l'imposition des faibles et moyens revenus ou pour financer des prestations sociales telles que des crèches, des subsides à l'assurance-maladie ou la formation, souligne le site des partisans de cette proposition.</p><p>Gfs.bern donne l'initiative perdante avec 46% contre et 26% de oui.</p><p>L'UDC est aussi opposée à cette initiative et joue sur la fibre rurale et conservatrice de nombre de ses partisans: "Luttons contre la gauche caviar des centres urbains en votant 2x NON à l'initiative 99% et au mariage pour tous !".</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Elections en Islande: le gouvernement en passe de garder sa majorité

Description: <p>Reykjavik (AFP) - La coalition gauche-droite au pouvoir en Islande est en passe de garder sa majorité au terme des élections législatives samedi, mais le mouvement de gauche écologiste de la Première ministre Katrin Jakobsdotti
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Elections en Islande: le gouvernement en passe de garder sa majorité

Description: <p>Reykjavik (AFP) - La coalition gauche-droite au pouvoir en Islande est en passe de garder sa majorité au terme des élections législatives samedi, mais le mouvement de gauche écologiste de la Première ministre Katrin Jakobsdottir ressort affaibli par rapport à ses deux alliés de droite.</p><p>Selon les dernières projections vers 01H30 GMT, l'alliance est créditée de 41 des 63 sièges du Parlement, avec plus d'un tiers des voix comptabilisées. </p><p>Même s'il n'est pas certain que les trois partis continueront à gouverner ensemble et sachant que les tractactions sont traditionnellement longues, l'Islande semble s'éloigner d'un scénario de blocage politique que laissaient redouter les sondages.</p><p>Jamais depuis la faillite spectaculaire des banques islandaises en 2008 et la grave crise qui s'en était suivi, un gouvernement islandais sortant n'avait conservé sa majorité.</p><p>Avec 17,2% des voix, le grand vainqueur de la soirée est le Parti du progrès (centre-droit), en passe de ravir au mouvement Gauche-Verts de Mme Jakobsdottir (14,5%) le rang de deuxième parti d'Islande, derrière l'indéboulonnable Parti de l'indépendance (conservateur) de l'ex-Premier ministre Bjarni Benediktsson (25,9%).</p><p>Selon ce comptage encore partiel, ce dernier obtiendrait 18 (+2) des 63 sièges de l'Althingi - le Parlement millénaire de l'Islande.Les progressistes de Sigurdur Ingi Jóhannsson gagneraient 13 sièges, cinq de plus que lors des élections précédentes de 2017.</p><p>Le mouvement Gauche-Verts reculerait lui à dix sièges, un de moins qu'il y a quatre ans.</p><p>Si l'avenir de la coalition reste incertain, les trois chefs de partis avaient acté d'entamer des discussions s'ils parvenaient à maintenir la majorité gouvernementale, qui était menacée selon les sondages.</p><p>La fragilisation de la Première ministre soulève toutefois la question de son avenir à Stjórnarrádid, la modeste maison blanche où siègent les chefs de gouvernement islandais.</p><p>"Nous allons devoir regarder combien les partis du gouvernement vont faire au total et quel résultat nous allons faire.Selon ces résultats préliminaires, nous perdons un peu de terrain et les progressistes augmentent", avait-elle commenté auprès de l'AFP plus tôt dans la soirée.</p><p>Depuis 2017, cette dernière a rendu les impôts plus progressifs, investi dans le logement social et étendu le congé parental.Sa gestion du Covid - 33 morts seulement - a été saluée.</p><p>Mais cette rare écologiste de gauche au pouvoir a aussi dû faire des renoncements pour sauvegarder sa coalition, comme sa promesse de créer un parc national dans le centre du pays.</p><p>Faute d'estimations sortie des urnes dans le pays de seulement 370.000 habitants et 255.000 électeurs, des résultats plus complets ne seront connus que tard dans la nuit.</p><p>La liesse régnait au QG du Parti du progrès.Le mouvement "est de retour au premier plan de la scène politique", a lancé son dirigeant Sigurdur Ingi Jóhannsson devant ses militants.</p><p>"Je ne vois pas de basculement à gauche", a constaté de son côté son dirigeant Bjarni Benediktsson, ex-Premier ministre et actuel ministre des Finances. </p><p>Survivant de plusieurs scandales, dont celui des Panama Papers en 2016, il a finalement consolidé ses positions alors que les sondages lui promettaient un recul.</p><p>Après une décennie de crise et de scandales, la coalition sortante avait marqué le retour de la stabilité politique en Islande.</p><p>C'est la deuxième fois seulement depuis la crise financière de 2008 qui avait ruiné les banques et de nombreux Islandais qu'un gouvernement va au terme de son mandat.</p><p>Sur fond de défiance à l'égard de la classe politique héritée de l'effondrement financier et de scandales à répétition, cinq élections législatives avaient eu lieu entre 2007 et 2017 dans le pays, non membre de l'Union européenne.</p><p>Cette période avait aussi vu s'accroître l'éparpillement électoral.Au final, huit partis devraient être représentés au Parlement, comme en 2017, et non un record de neuf qu'annonçaient les sondages.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Angela Merkel, «l'inoxydable» chancelière s'apprête à quitter la scène

Description: <p>Berlin (AFP) - Seize années au pouvoir et une popularité "inoxydable": Angela Merkel s'apprête à quitter la chancellerie en laissant un grand vide dans le monde, où elle a incarné valeurs et sens du compromis, m
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Angela Merkel, «l'inoxydable» chancelière s'apprête à quitter la scène

Description: <p>Berlin (AFP) - Seize années au pouvoir et une popularité "inoxydable": Angela Merkel s'apprête à quitter la chancellerie en laissant un grand vide dans le monde, où elle a incarné valeurs et sens du compromis, mais été aussi critiquée pour son manque de vision.</p><p>A 67 ans, elle a décidé de prendre sa retraite politique après les législatives de dimanche, dès que le prochain gouvernement aura pu être constitué.</p><p>Avec 16 ans dans les murs de la chancellerie à Berlin, elle a égalé, à quelques semaines près, le record de son mentor Helmut Kohl.Et figure parmi les chefs de gouvernements de pays démocratiques qui peuvent se prévaloir de la plus grande longévité au pouvoir.</p><p>En Allemagne, les jeunes qui vont voter pour la première fois dimanche n'ont connu qu'elle à la tête du gouvernement.On les appelle la "génération Merkel".Celle qui aura été élue 31 années durant au Bundestag se voit affublée en retour du surnom de "Mutti" (Maman) par l'opinion.</p><p>Malgré l'usure du temps, elle peut se targuer d'une popularité au firmament.Selon une récente enquête de l'institut Pew, elle jouit à l'international d'une cote de confiance de 72%, proche de celle de Joe Biden.</p><p>Qu'elle semble loin cette année 2019, lorsque la chancelière, à la tête d'une grande coalition droite-gauche à bout de souffle, paraissait dépassée par la mobilisation de la jeunesse pour le climat.</p><p></p><p>- Tremblements -</p><p></p><p>Comme un symbole du crépuscule de son règne, Mme Merkel avait été victime de spectaculaires crises de tremblements lors de cérémonies officielles, faisant naître des interrogations sur la capacité d'une chancelière réputée "presque infatigable" à achever son quatrième et dernier mandat.</p><p>Mais la pandémie de coronavirus a totalement rebattu les cartes.Les trois quarts des Allemands se disent satisfaits de son action à la tête de l'Allemagne, selon les sondages.</p><p>Des voix se sont même élevées durant la pandémie pour réclamer un cinquième mandat, ce que la chancelière, première femme à diriger l'Allemagne, a fermement écarté. </p><p>Face au Covid-19, cette scientifique de formation a réalisé un quasi sans-faute, privilégiant pédagogie et démonstrations rationnelles aux postures lyriques.</p><p>Le confinement, qui a rappelé à Mme Merkel sa vie dans l'ancienne Allemagne de l'Est communiste, a constitué, de son propre aveu, "une des décisions les plus difficiles" en 16 ans de pouvoir.</p><p>Avec à la clé une situation moins dramatique que nombre de voisins européens malgré une deuxième vague meurtrière à l'automne 2020.</p><p></p><p>- "Merkélisme" -</p><p></p><p>La pandémie et ses conséquences ont aussi livré une nouvelle démonstration de son pragmatisme, sa capacité à changer de position pour faire descendre la température, passé à la postérité sous le nom de "merkélisme".</p><p>Championne de l'austérité européenne après la crise financière de 2008, au risque d'asphyxier la Grèce, Mme Merkel s'est en effet convertie depuis un an et demi à la relance budgétaire européenne et à la mutualisation de dettes, seules à même selon elle de sauver le projet européen.</p><p>En 2011, c'est la catastrophe nucléaire de Fukushima qui l'avait convaincue en quelques jours d'enclencher le retrait progressif de l'Allemagne de l'énergie nucléaire.</p><p>Mais sa prise de risque historique intervient à l'automne 2015, lorsque Angela Merkel décide d'ouvrir son pays à des centaines de milliers de demandeurs d'asile syriens et irakiens.</p><p>Malgré les inquiétudes de l'opinion, elle promet de les intégrer et de les protéger."Nous y arriverons!", assure-t-elle.Peut-être la phrase la plus marquante prononcée au pouvoir par Mme Merkel, rétive aux discours enflammés. </p><p>Jusqu'alors, celle qui porte toujours le nom de son premier mari, avait toujours cultivé une image de femme prudente voire froide, sans aspérités, aimant les pommes de terre, l'opéra et la randonnée.</p><p>Pour expliquer sa décision sur les migrants, prise sans vraiment consulter ses partenaires européens, elle avait évoqué ses "valeurs chrétiennes" et un certain devoir d'exemplarité d'un pays qui porte la responsabilité de l'Holocauste.</p><p>Cette charité chrétienne, celle qui est née le 17 juillet 1954 sous le nom d'Angela Kasner la tient de son père, un pasteur parti volontairement vivre avec toute sa famille dans l'Allemagne de l'Est communiste et athée pour prêcher l'évangile.</p><p>"Mon héritage m'a façonnée, notamment l'aspiration à la liberté pendant ma vie en RDA", avait-elle confié lors du 30e anniversaire de la réunification.</p><p>Mais la crise migratoire inquiète, la peur de l'islam et des attentats s'installent, et l'électorat conservateur se détourne en partie vers l'extrême droite.Un tabou se brise en Allemagne.Elle en est rendue responsable.</p><p></p><p>- Chancelière "téflon" -</p><p></p><p>Angela Merkel a toutefois toujours assumé sa décision et, après l'irruption de Donald Trump et le Brexit, elle se voit proclamée "leader du monde libre" dans un contexte de montée des populismes.</p><p>Barack Obama, un des quatre présidents américains qu'elle aura connus depuis 2005, la décrit dans ses Mémoires comme une dirigeante "fiable, honnête, intellectuellement précise", une "belle personne".</p><p>La "chancelière téflon", sur qui les problèmes glissent, reste un animal politique aussi singulier que redoutable, sous-estimée par ses adversaires.</p><p>En 2000, c'est en profitant d'un scandale financier au sein de son parti qu'elle prend les rêne de son parti de centre-droit, l'Union chrétienne-démocrate.La débutante sans charisme marginalise ensuite tous les hiérarques masculins qui lui font de l'ombre. </p><p>Le 18 septembre 2005, c'est face au chancelier social-démocrate Gerhard Schröder qu'elle arrache une victoire électorale sur le fil.Un premier succès aux élections générales, suivi de trois autres en 2009, 2013 et 2017.</p><p>Récemment, elle avait confié se retirer avec pour seule ambition: qu'on ne dise pas d'elle qu'elle était "paresseuse".</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Saint-Marin: vote historique sur la légalisation de l'avortement

Description: <p>Rome (AFP) - Quarante-trois ans après l'Italie voisine, la petite république de Saint-Marin doit se prononcer dimanche, lors d'un référendum, sur la légalisation de l'avortement, un sujet très controversé dans
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Saint-Marin: vote historique sur la légalisation de l'avortement

Description: <p>Rome (AFP) - Quarante-trois ans après l'Italie voisine, la petite république de Saint-Marin doit se prononcer dimanche, lors d'un référendum, sur la légalisation de l'avortement, un sujet très controversé dans ce micro-Etat à forte tradition catholique.</p><p>Cette minuscule enclave montagneuse dans le centre du territoire italien est l'un des derniers Etats d'Europe - avec Malte, Andorre et le Vatican - à interdire entièrement l'avortement, même en cas de viol, inceste, maladie du foetus ou danger pour la mère.</p><p>Au total, 35.411 électeurs sont appelés à voter, dont un tiers à l'étranger.Un autre bastion anti-avortement, Gibraltar, a assoupli sa législation après un référendum en juin.</p><p>A l'initiative de l'Union des femmes saint-marinaises (UDS), association féministe des années 70/80 ressuscitée en 2019, les habitants de ce petit pays doivent décider si oui ou non ils veulent donner aux femmes le libre choix d'avoir recours à l'IVG jusqu'à douze semaines de grossesse. </p><p>Après ce délai, l'avortement ne serait autorisé qu'en cas de menace pour la vie de la mère ou lorsque des anomalies ou malformations détectées chez le fœtus "comportent un grave risque pour la santé physique ou psychique de la femme".</p><p></p><p>- Issue incertaine -</p><p></p><p>A Saint-Marin, en l'absence de sondages, personne ne se hasarde à un pronostic sur ce référendum, dont l'issue est jugée très incertaine.</p><p>"Nous espérons bien gagner.La grande majorité des jeunes est de notre côté, car c'est une question qui touche directement à leur vie.Il est intolérable de traiter de criminelles les femmes qui se voient contraintes d'avorter", estime Francesca Nicolini, 60 ans, médecin et membre de l'UDS. </p><p>A présent, l'avortement est un crime passible d'une peine de prison allant jusqu'à trois ans pour la femme et six ans pour le médecin qui le pratique.Mais dans les faits, il n'y a jamais eu de condamnations car les Saint-Marinaises se rendent en Italie pour avorter, contournant ainsi la loi.</p><p>Les résistances à la légalisation de l'avortement sont fortes, à commencer par le Parti démocrate-chrétien (PDCS) au pouvoir, qui a appelé à voter "non" pour "défendre le droit à la vie".</p><p></p><p>- Population divisée -</p><p></p><p>Les anti-IVG ont été confortés dans leur refus par le pape François qui a exprimé à dix jours du référendum une nouvelle fois son horreur de l'avortement, qu'il a assimilé à "un meurtre".</p><p>Si la consigne de vote du PDCS, qui dispose d'un peu plus d'un tiers des députés au Parlement, est claire, le sujet de l'avortement transcende les traditionnels clivages politiques.</p><p>"La population est très divisée sur la question.Et même au sein du Parlement, il y a des membres des partis progressistes qui sont contre l'avortement et des députés de la droite qui sont pour, notamment en cas de viol ou malformation du foetus", constate Manuel Ciavatta, vice-secrétaire du PDCS.</p><p>"Je dirais qu'environ 50% des 60 députés sont pour et 50% contre", a-t-il déclaré à l'AFP.Quel que soit le résultat, son parti "respectera la voix des électeurs", a-t-il assuré.</p><p>En cas de victoire du "oui", ce serait un changement radical pour Saint-Marin, car l'interdiction de l'IVG date de 1865 et a été confirmée sous le régime fasciste (1923 à 1943) et par le code pénal de 1974.</p><p>A en croire les chiffres de l'Institut des statistiques de l'Italie (Istat), cités par le comité opposé à l'avortement, le recours des Saint-Marinaises à l'IVG a été cependant assez limité.</p><p>Entre 2005 et 2019, une vingtaine d'entre elles l'ont pratiqué en Italie par an, et la tendance a nettement diminué en 2018 (12) et 2019 (7).</p><p>Mais c'est toujours trop pour les adversaires de l'avortement comme Rocco Gugliotta, un magasinier de 41 ans: "Pourquoi seule la mère devrait-elle décider?Le père n'a-t-il aucun pouvoir de décision?".</p><p>A l'inverse, Alfiero Vagnini, un cuisinier de 65 ans, a opté pour le vote favorable: "Sur de nombreux sujets, Saint-Marin est en retard, nous devons devenir un pays plus moderne.J'espère que le +oui+ l'emportera, même si rien n'est moins sûr".</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Eruption volcanique aux Canaries : l'aéroport de La Palma à l'arrêt

Description: <p>Isla de La Palma (España) (AFP) - L'aéroport de l'île de La Palma, dans l'archipel espagnol des Canaries, est à l'arrêt en raison de l'accumulation de cendres dégagées par le volcan Cumbre Vieja, en
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Eruption volcanique aux Canaries : l'aéroport de La Palma à l'arrêt

Description: <p>Isla de La Palma (España) (AFP) - L'aéroport de l'île de La Palma, dans l'archipel espagnol des Canaries, est à l'arrêt en raison de l'accumulation de cendres dégagées par le volcan Cumbre Vieja, en éruption depuis une semaine, a annoncé samedi la société gestionnaire des aéroports espagnols (Aena).</p><p>"L'aéroport est à l'arrêt en raison de l'accumulation de cendres", a déclaré l'Aena."Les opérations de nettoyage ont commencé, mais la situation peut changer à tout moment", a-t-elle ajouté.</p><p>Les premiers vols à destination de La Palma depuis le début de l'éruption du volcan, dimanche, ont été annulés vendredi, mais aucun mort ni aucun blessé n'est à déplorer.</p><p>L'aéroport étant fermé, de longues files d'attente se sont formées au port de Santa Cruz de La Palma pour tenter de partir en ferry vers les îles voisines, principalement Tenerife, la mieux connectée.</p><p>La fermeture de l'aéroport a coïncidé avec l'ouverture de nouveaux foyers de lave, l'effritement d'une partie du cône et une intensification globale de l'activité du volcan. </p><p></p><p>- Eruption typique -</p><p></p><p>Mais les autorités ont appelé au calme, assurant qu'elle est normale pour cette région.</p><p>"Nous avons affaire à un volcan typique des îles Canaries", a déclaré samedi Miguel Angel Morcuende, le directeur du Pevolcan (Plan d'urgence volcanique des Canaries).</p><p>"Bien qu'hier nous ayons assisté à une augmentation significative de l'intensité de l'éruption, le volcan obéit aux schémas classiques", a-t-il expliqué.</p><p>"Nous ne sommes pas confrontés à un phénomène plus explosif que d'habitude dans les îles Canaries et je le dis surtout pour la tranquillité d'esprit des habitants de La Palma", a-t-il poursuivi.</p><p>Les deux précédentes éruptions sur l'île ont eu lieu en 1971 et 1949, faisant au total trois morts, dont deux par inhalation de gaz.</p><p>La crainte de l'effondrement d'une partie du cône a entraîné l'évacuation d'une autre région de l'île, une mesure qui a touché 160 personnes, portant à plus de 6.200 le nombre des habitants qui ont dû quitter leur domicile.</p><p>Selon le système européen de mesure géospatiale Copernicus, la coulée de lave couvre une superficie de 190 hectares et a détruit 420 bâtiments.</p><p>Face à l'abondance des cendres, les autorités sanitaires des îles Canaries ont recommandé à la population de ne pas sortir."Après une pluie de cendres, il est recommandé de rester à l'intérieur, portes et fenêtres fermées", a souligné le ministère de la Santé des Canaries, une recommandation particulièrement importante pour "les mineurs, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies pulmonaires ou cardiaques".</p><p>"Les personnes qui doivent rester dans une zone exposée aux cendres doivent porter un masque FPP2, des lunettes de protection et se couvrir la peau avec une chemise à manches longues, un pantalon et une casquette", a précisé le ministère.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Afghanistan: un risque de famine «imminent», s'alarme l'ONU

Description: <p>New York (AFP) - "La situation en Afghanistan est alarmante" et le risque de famine est "imminent" à l'approche de l'hiver et la désorganisation des services avec le retour des talibans au pouvoir, a
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Afghanistan: un risque de famine «imminent», s'alarme l'ONU

Description: <p>New York (AFP) - "La situation en Afghanistan est alarmante" et le risque de famine est "imminent" à l'approche de l'hiver et la désorganisation des services avec le retour des talibans au pouvoir, a prévenu dans un entretien avec l'AFP la directrice du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), Natalia Kanem.</p><p>"Au moins un tiers de la population est menacée d'une famine imminente dans le pays", a averti Mme Kanem, particulièrement préoccupée par les violences "dont sont désormais victimes les femmes et les filles", notamment les femmes déplacées.</p><p>Selon elle, la rudesse de l'hiver qui entrave le bon fonctionnement des transports et la pandémie vont détériorer  une situation déjà difficile. </p><p>"Il y a beaucoup d'inquiétudes sur la manière dont nous allons pouvoir soigner et nourrir" les gens, a averti cette médecin panaméenne au siège du FNUAP à New York.</p><p>Dans ce contexte, les premières victimes seront les femmes.</p><p>"Nous ne saurions trop insister sur le fait que, même pendant cette période de transition, les femmes et les filles ont des droits qui doivent être respectés", a-t-elle prévenu en rappelant que l'Afghanistan est déjà "l'un des pays où le taux de mortalité à l'accouchement et durant la grossesse est le plus élevé" au monde.</p><p>"Les femmes d'Afghanistan ont clairement fait savoir depuis des années qu'elles veulent leur éducation, leurs soins de santé, et qu'elles sont également prêtes, désireuses et capables de concevoir des programmes afin de pouvoir diriger leurs communautés", a martelé Natalia Kanem.</p><p>Malgré les promesses des talibans pour se montrer plus ouverts et moins violents que lors de leur premier régime (1996-2001), les signes ne sont pas très encourageants pour les femmes. </p><p>D'un côté, ils s'affichent moins rigoristes, semblent moins importuner les femmes dans la rue et les autorisent à étudier.Mais de l'autre, ils suppriment le ministère des Femmes, remplacent ces dernières par des hommes dans certaines administrations, rétablissent la non mixité à l'université.</p><p>Natalia Kanem rappelle que dans un Afghanistan ravagé par des décennies de conflit, les femmes, notamment dans les zones les plus durement touchées par la violence, sont les seuls soutiens de famille. </p><p>C'est pourquoi "nous espérons vraiment pouvoir livrer biens et marchandises" aux populations vivant dans de petites communautés, ainsi que "préserver un système de santé opérationnel".</p><p>La responsable de l'ONU reconnaît que l'objectif est "difficile" à atteindre "avec l'aéroport fermé" et "certains professionnels qui ont quitté le pays". </p><p>"Si le système de santé s'effondre, ce sera une catastrophe totale", s'alarme encore Mme Kanem.L'ONU a débloqué mercredi 45 millions de dollars d'aide d'urgence pour le système des santé en Afghanistan.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Puigdemont va rentrer à Bruxelles mais retournera en Italie pour une audience sur son extradition

Description: <p>Alghero (Italie) (AFP) - Brièvement arrêté en Sardaigne et libre de ses mouvements, l'ex-président de Catalogne et eurodéputé Carles Puigdemont a annoncé samedi qu'il rentrerait d'Italie lundi en Belgique mais
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Puigdemont va rentrer à Bruxelles mais retournera en Italie pour une audience sur son extradition

Description: <p>Alghero (Italie) (AFP) - Brièvement arrêté en Sardaigne et libre de ses mouvements, l'ex-président de Catalogne et eurodéputé Carles Puigdemont a annoncé samedi qu'il rentrerait d'Italie lundi en Belgique mais retournerait début octobre en Italie pour une audience sur son extradition réclamée par l'Espagne.</p><p>"Je prévois de rentrer à Bruxelles lundi car il y a une réunion de la commission du commerce extérieur (du Parlement européen), dont je suis membre", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse à Alghero, une ville sarde de culture catalane."Le 4 octobre, je suis convoqué au tribunal de Sassari (nord de la Sardaigne).Je serai effectivement présent, car chaque fois que j'ai été convoqué par les tribunaux, je me suis présenté", a-t-il assuré.</p><p>M. Puigdemont, 58 ans, eurodéputé depuis 2019, a été arrêté jeudi soir à son arrivée à l'aéroport d'Alghero, où il devait participer au festival catalan Adifolk.Il a été libéré vendredi soir après s'être engagé à être présent le 4 octobre pour une audience sur son extradition vers l'Espagne. </p><p>La justice espagnole l'accuse de "sédition" et de "détournements de fonds publics".</p><p>Carles Puigdemont a également fait savoir qu'il continuerait à voyager en Europe, défiant Madrid et le mandat d'arrêt européen qui lui vaut des déboires judiciaires réguliers sur le continent depuis bientôt deux ans."Nous ne renoncerons jamais et je continuerai à voyager en Europe", a assuré M. Puigdemont.</p><p>Son arrestation puis sa libération 24 heures plus tard par la justice italienne "donnent raison", selon lui, au combat des indépendantistes catalans pour "la liberté, la démocratie, la défense du droit à l'autodétermination, la liberté d'expression, la liberté de mouvement".</p><p>Selon son avocat italien Agostinangelo Marras, la décision sur son extradition pourrait prendre "des semaines".</p><p></p><p>- "Je suis libre" -</p><p></p><p>En mars 2018, il avait été arrêté une première fois à la demande de l'Espagne, en Allemagne cette fois.Mais il avait été libéré quelques jours plus tard.</p><p>L'indépendantiste a bénéficié un temps d'une immunité parlementaire mais le Parlement européen l'a levée le 9 mars à une large majorité.Une mesure confirmée le 30 juillet par le Tribunal de l'Union européenne.</p><p>La décision du Parlement européen fait cependant l'objet d'un recours dont le jugement définitif sur le fond de la part de la justice de l'UE doit être rendu "à une date ultérieure".Ses conseils légaux considèrent donc que la décision du Parlement est "suspendue", tout comme l'application du mandat d'arrêt, et que leur client doit encore bénéficier de son immunité.</p><p>Samedi matin, Carles Puigdemont avait pris un bain de foule à Alghero pour sa première apparition publique après sa libération de la prison de haute sécurité de Sassari.</p><p>"Je suis très content d'être ici, de profiter de cet événement, de cet événement culturel et linguistique" qui rassemble chaque année depuis près de quatre décennies des personnalités politiques et culturelles de Catalogne et de Sardaigne, avait-il dit à l'AFP."J'ai l'habitude d'être persécuté par l'Espagne, mais ça finit toujours de la même façon : je suis libre".</p><p>Il s'est ensuite entretenu avec le maire de la ville, Mario Conoci, le président de la région sarde, Christian Solinas, ainsi qu'avec le président catalan, Pere Aragones, et la présidente du Parlement de Catalogne, Lauras Borras.</p><p>La tentative de sécession de la Catalogne, en octobre 2017, a été l'une des pires crises traversées par l'Espagne depuis la fin de la dictature franquiste en 1975.</p><p>Malgré l'interdiction de la justice, le gouvernement régional présidé par M. Puigdemont avait organisé un référendum d'autodétermination émaillé de violences policières et suivi, quelques semaines plus tard, d'une déclaration d'indépendance mort-née.</p><p>Madrid avait réagi en mettant la région sous tutelle et en arrêtant les principaux dirigeants du mouvement indépendantiste qui n'avaient pas fui à l'étranger.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Après deux décennies, un recensement ultra sensible en Macédoine du Nord

Description: <p>Skopje (République de Macédoine du Nord) (AFP) - Chaque jour depuis début septembre, Ilina Dimitrijevska fait des kilomètres à pied pour frapper aux portes et demander aux habitants de Macédoine du Nord de participer au premie
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Après deux décennies, un recensement ultra sensible en Macédoine du Nord

Description: <p>Skopje (République de Macédoine du Nord) (AFP) - Chaque jour depuis début septembre, Ilina Dimitrijevska fait des kilomètres à pied pour frapper aux portes et demander aux habitants de Macédoine du Nord de participer au premier recensement organisé dans le petit pays des Balkans en près de deux décennies.</p><p>L'ex-République yougoslave, où vivent une majorité de Macédoniens slaves aux côtés d'une importante minorité albanaise, ne s'est pas comptée depuis 2002. Du fait de son impact potentiel sur les communautés ethniques, il s'agit d'une opération délicate, source de batailles rangées. </p><p>Le recensement, essentiel dans un pays qui aspire à intégrer l'Union européenne, est censé avoir lieu tous les dix ans mais s'était heurté jusque ici à de fortes résistances.</p><p>Le travail d'Ilina Dimitrijevska, qui va de maison en maison à Iliden, localité à majorité macédonienne à l'est de Skopje, est pourtant simple. </p><p>Masque sur le visage pour lutter contre la virulente pandémie du coronavirus, T-Shirt siglé "recensement" dans les six principales langues parlées dans le pays, elle vérifie les identités, pose des questions et passe aux suivants. </p><p>"Tout se passe bien ici, aucun agent n'a été refusé", dit à l'AFP la jeune femme d'une vingtaine d'années."On a juste dû retourner plusieurs fois dans certains foyers".</p><p>La Constitution octroie certains droits à toute minorité qui pèse plus de 20 % de la population, au niveau national comme local.</p><p>L'attribution de certains emplois publics, police, armée ou ministères, est soumise à des quotas ethniques.L'usage des différentes langues dans les documents officiels ou dans l'enseignement aussi.</p><p></p><p>- Gongler les chiffres -</p><p></p><p>La dernier recensement avait eu lieu un an après des affrontements armés de 2001 entre rebelles albanais et forces macédoniennes.</p><p>Le pays comptait alors 2,1 millions d'habitants, deux tiers de Macédoniens, 25% d'Albanais et des minorités serbe, bosniaque, Rom ou turque. </p><p>Mais depuis, les spécialistes estiment que la population a dégringolé à 1,6 ou 1,7 million du fait de l'émigration massive.</p><p>En 2011, une tentative de recensement avait avorté, la majorité macédonienne et la minorité albanaise s'accusant réciproquement de vouloir gonfler les chiffres.</p><p>A Saraj, localité à majorité albanaise proche de la capitale, les choses se déroulent aussi sans accroc, explique à l'AFP Xhelal Jakupi, membre de la commission locale du recensement.</p><p>"Nous avons enregistré toute notre famille et tout s'est bien passé", témoigne Vjollca Mustafa."Je pense que c'est pareil pour tout le monde".</p><p>Selon le bureau national des statistiques, quelques jours avant la fin des opérations le 30 septembre, plus d'1,3 million de personnes avaient répondu aux questions sur leur affiliation religieuse et ethnique, langue maternelle, langue d'usage, niveau d'études ou revenus. </p><p>Mais les opérations sont contestées par certaines communautés qui accusent par avance le gouvernement social-démocrate de Zoran Zaev de vouloir falsifier les résultats. </p><p></p><p>- "Combien sommes nous?" -</p><p></p><p>Le député Dimitar Apasiev, chef du parti d'opposition de gauche Levica prône le boycott au motif que la méthodologie utilisée serait défavorable aux Macédoniens.Il affirme sans avancer de preuve que 200.000 personnes suivent son mot d'ordre.</p><p>Emin Husev, représentant de la communauté turque, a averti que si "les Turcs sont moins de sept pour cent, ils ne reconnaîtront pas les résultats".Même son de cloche chez le DUI, parti albanais membre de la coalition gouvernementale au pouvoir, pour qui l'opération sera illégitime si les Albanais se retrouvent à moins de 20%.</p><p>La controverse entre la Macédoine du Nord et la Bulgarie, qui bloque la candidature de Skopje à l'UE en exigeant que le pays reconnaisse ses "racines bulgares", déborde aussi sur le recensement.</p><p>A Sofia, certains politiciens accusent Skopje de faire pression sur les quelque 130.000 habitants également détenteurs d'un passeport bulgare pour qu'ils ne se déclarent pas d'origine bulgare.</p><p>Pour Petar Arsovski, analyste politique, les opérations se déroulent bien malgré les tentatives de récupération."Des petits partis cherchent des sujets pour devenir plus populaires", dit-il à l'AFP.</p><p>Le gouvernement fait valoir que le manque de données démographiques complique la planification des besoins de la population sans parler de listes électorales fiables. </p><p>Les droits des communautés "resteront absolument les mêmes", a promis Zoran Zaev."Le principal but, c'est de savoir combien nous avons de citoyens, combien vivent à l'étranger afin de pouvoir planifier".</p><p>Pour sa part, le VMRO-DPMNE, l'opposition de droite, qui s'était opposée au recensement en accusant le gouvernement de vouloir gonfler la minorité albanaise puis en invoquant le coronavirus, a fini par s'y ranger.Tout en prévenant qu'il surveillerait de près les résultats, attendus début 2022.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Hong Kong: le groupe des veillées Tiananmen se saborde

Description: <p>Hong Kong (AFP) - Le groupe pro-démocratie qui organisait depuis trois décennies à Hong Kong des veillées annuelles à la mémoire des victimes de la répression de la place Tiananmen à Pékin a annoncé samedi avoir voté sa d
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Hong Kong: le groupe des veillées Tiananmen se saborde

Description: <p>Hong Kong (AFP) - Le groupe pro-démocratie qui organisait depuis trois décennies à Hong Kong des veillées annuelles à la mémoire des victimes de la répression de la place Tiananmen à Pékin a annoncé samedi avoir voté sa dissolution, face aux pressions croissantes contre la dissidence dans la ville.</p><p>"C'est une dissolution très douloureuse", a déclaré Tsang King-shing, membre de l'Alliance de Hong Kong, après le vote. "Le gouvernement utilise toutes sortes de lois pour forcer un groupe de la société civile à se dissoudre", a-t-il ajouté.</p><p>Le groupe était l'un des symboles les plus visibles du pluralisme politique à Hong Kong.Sa disparition est la dernière illustration en date de la rapidité de la reprise en main par Pékin de l'ancienne colonie britannique, grand centre d'affaires mondial autrefois semi-autonome.</p><p>Après avoir annoncé leur dissolution, les représentants de l'Alliance ont lu une lettre de leur président, Lee Cheuk-yan, en prison.</p><p></p><p>- "Priver de sa mémoire" -</p><p></p><p>"Un régime ne peut pas priver le peuple de sa mémoire et de sa conscience", a-t-il écrit."Les convictions de l'Alliance de Hong Kong seront transmises dans le cœur des Hongkongais."</p><p>Au début du mois, la police a inculpé trois hauts responsables, dont M. Lee, pour subversion, un crime contre la sécurité nationale.La police a également ordonné au groupe de retirer son site Internet et ses plateformes de médias sociaux, et les autorités ont promis de révoquer son enregistrement en tant que société.</p><p>Cette dissolution ne faisait pas l'unanimité parmi les dirigeants de l'alliance.</p><p>"J'espère toujours montrer les convictions de l'Alliance de Hong Kong au monde entier et poursuivre ce mouvement qui dure déjà depuis 32 ans", avait écrit l'avocate Chow Hang Tung en début de semaine.</p><p>Mais d'autres personnalités, dont Lee et Albert Ho, ont indiqué y être favorable. </p><p>L'Alliance a été informée en début d'année qu'elle faisait l'objet d'une enquête de la part de l'unité de sécurité nationale et a reçu l'ordre de remettre une multitude de documents et de détails sur ses membres. </p><p>Contrairement à de nombreux groupes d'opposition qui se sont rapidement repliés ou ont obéi aux demandes de la police, l'Alliance a adopté une approche plus provocante. </p><p>Nombre de ses figures de proue sont des avocats et ont fait valoir que la demande de la police était illégale.</p><p>Fin août, la nouvelle police de sécurité nationale de la ville a envoyé des lettres aux dirigeants de l'Alliance, les accusant d'être des "agents des forces étrangères". </p><p>Les lettres leur demandaient également de remettre les informations personnelles de tous les membres depuis sa fondation en 1989, tous les procès-verbaux des réunions, les registres des revenus et ses échanges avec plusieurs ONG concernant la démocratie et les droits de l'homme en Chine. </p><p>Quand l'Alliance a confirmé qu'elle ne coopérerait pas, la police a accusé ses dirigeants de subversion.</p><p></p><p>- 30 ans de veillées -</p><p></p><p>Officiellement intitulé "Hong Kong Alliance in Support of Patriotic Democratic Movements of China" (Alliance de Hong Kong de soutien aux mouvements patriotiques et démocratiques de Chine), le groupe avait été fondé en mai 1989 pour soutenir les étudiants qui organisaient des rassemblements pour la démocratie et contre la corruption à Pékin.</p><p>Un mois plus tard, le 4 juin, le mouvement étudiant était écrasé dans le sang.L'événement reste lourdement censuré par le régime communiste en Chine continentale, mais à Hong Kong, l'Alliance a entretenu son souvenir tout au long des trois décennies suivantes tout en appelant les dirigeants chinois à la réforme, avec des slogans tels que "Mettre fin au régime du parti unique" et "Construire une Chine démocratique".</p><p>Le 4 juin de chaque année, l'Alliance organisait de grandes veillées aux chandelles dans le parc Victoria de Hong Kong, auxquelles assistaient régulièrement des dizaines de milliers de personnes.Les foules ont augmenté ces dernières années à mesure que la colère des habitants contre la façon dont Pékin gérait la ville s'intensifiait.</p><p>Les deux dernières veillées avaient été interdites par la police, officiellement à cause de l'épidémie de Covid-19.</p><p>La police de Hong Kong et la dirigeante du territoire, Carrie Lam, ont averti ces dernières semaines que la dissolution d'une organisation ne mettrait pas celle-ci ou son personnel à l'abri de poursuites en vertu de la loi sur la sécurité nationale, un texte draconien adopté à la suite des manifestations de 2019, ou de toute autre législation. </p><p>Au cours des derniers mois, une trentaine de groupes militants se sont sabordés, dont le plus grand syndicat de la ville et la coalition qui avait organisé les gigantesques manifestations pro-démocratie de 2019.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

SMS - SOINS A DOMICILE

Home Care - Soins à domicile couvre :  Soins de santé à domicile  Soins pré hospitaliers d'urgence  Transferts assistés vers les centres hospitaliers  Conseils médicaux par téléphones Contactez-nous dès aujourd'hui pour plus d'informati
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

SMS - SOINS A DOMICILE

Home Care - Soins à domicile couvre :  Soins de santé à domicile  Soins pré hospitaliers d'urgence  Transferts assistés vers les centres hospitaliers  Conseils médicaux par téléphones Contactez-nous dès aujourd'hui pour plus d'information: +243 81 1063329 commercial@sms.cd

Crise à la frontière: tous les migrants ont quitté leur campement au Texas

Description: <p>Washington (AFP) - Tous les migrants qui se massaient sous un pont de la ville de Del Rio, au Texas, ont quitté leur campement de fortune, a affirmé vendredi le ministre américain de la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas,
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Crise à la frontière: tous les migrants ont quitté leur campement au Texas

Description: <p>Washington (AFP) - Tous les migrants qui se massaient sous un pont de la ville de Del Rio, au Texas, ont quitté leur campement de fortune, a affirmé vendredi le ministre américain de la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas, alors que le gouvernement est empêtré dans une nouvelle crise migratoire à la frontière avec le Mexique.</p><p>"Aujourd'hui, nous n'avons plus de migrants dans le campement sous le pont", qui a compté jusqu'à 15.000 personnes dont de nombreux Haïtiens en fin de semaine dernière, a dit M. Mayorkas lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.</p><p>Environ 2.000 personnes ont été expulsées par avion vers Haïti, 8.000 sont retournées volontairement au Mexique, 5.000 ont été transférées dans des centres d'hébergement et 12.400 ont pu quitter le site et devront se présenter à un juge de l'immigration pour défendre leur demande d'asile, a-t-il précisé.</p><p>Au total, selon M. Mayorkas, 30.000 migrants, pour la plupart haïtiens, sont arrivés depuis le 9 septembre dans la petite ville frontalière du Texas, où ils vivaient sous la chaleur et l'insalubrité après avoir traversé le Rio Grande depuis la ville mexicaine de Ciudad Acuña.</p><p>Cet afflux massif de migrants et le traitement subi par certains, repoussés par des agents de la police aux frontières à cheval alors qu'ils traversaient le fleuve, a valu une avalanche de critiques à l'administration Biden, jugée inhumaine par la gauche et laxiste par la droite.</p><p>Sur un cliché pris dimanche par un photographe employé par l'AFP, un garde-frontières à cheval attrape un homme par son t-shirt sur la rive américaine.Sur un autre, il tient un groupe à distance en faisant tourner ses rênes, dans une posture menaçante, pour le forcer à rebrousser chemin.</p><p>Ces clichés, qui ont fait le tour du monde, ont suscité un vif émoi aux Etats-Unis. </p><p>Certains y ont vu des migrants assimilés à du bétail, d'autres ont rappelé les mauvais traitements infligés aux Afro-Américains par la police montée, les gardiens de prison ou les propriétaires d'esclaves.</p><p></p><p>- Réponse "viscérale" -</p><p></p><p>Joe Biden, qui ne s'était pas encore exprimé en public sur le sujet, a promis vendredi que ces agents allaient "payer" pour ces actes "scandaleux".</p><p>"Je vous le promets, ces gens vont payer, il y aura une enquête, il y aura des conséquences", a-t-il dit à des journalistes.</p><p>Les autorités américaines ont déjà ouvert une enquête et suspendu temporairement les opérations à cheval de la police aux frontières autour de Del Rio.</p><p>Interrogé pour savoir s'il assumait la responsabilité du "chaos" à la frontière, Joe Biden a répondu vendredi: "Bien sûr que j'en assume la responsabilité.Je suis le président.C'était horrible (...) de voir des gens traités de cette manière".</p><p>"C'est embarrassant", a-t-il dit avant de se reprendre."C'est plus qu'embarrassant.C'est dangereux.C'est mal.Cela envoie le mauvais message au monde, le mauvais message chez nous."</p><p>"Ce n'est pas qui nous sommes", a indiqué le démocrate, qui avait promis pendant sa campagne de traiter avec humanité les questions d'immigration, pour se distinguer d'un Donald Trump qui ne jurait que par la répression et la construction d'un mur sur la frontière.</p><p>La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a ensuite défendu les propos musclés du président, évoquant "une réponse très humaine et viscérale à ces images".</p><p>L'aile gauche démocrate dénonce l'expulsion des Haïtiens vers un pays plongé dans une crise politique, sécuritaire et humanitaire.</p><p>Ces expulsions, autorisées en vertu de la lutte contre la pandémie de coronavirus, "sont dictées par des impératifs de santé publique", a assuré Alejandro Mayorkas.</p><p>Le gouvernement ne s'est pas conduit de façon "immorale", a-t-il ajouté, soulignant que le droit d'asile était régi par des règles strictes.</p><p>La droite fustige, elle, le laxisme des autorités qui provoque selon elle un appel d'air à la frontière sud.</p><p>"Au lieu de répondre à la crise frontalière qu'il a créée et activement encouragée, le président Biden rejoint aveuglément la gauche radicale en portant des jugements hâtifs et en attaquant les femmes et les hommes qui ont la tâche de protéger nos frontières", a lancé le chef des républicains à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy. </p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Une juge canadienne remet en liberté la dirigeante de Huawei Meng Wanzhou

Description: <p>Vancouver (AFP) - Une juge canadienne a remis en liberté la directrice financière de Huawei Meng Wanzhou et clôturé la procédure d'extradition, lors d'une courte audience vendredi devant la Cour suprême de Colombie-B
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Une juge canadienne remet en liberté la dirigeante de Huawei Meng Wanzhou

Description: <p>Vancouver (AFP) - Une juge canadienne a remis en liberté la directrice financière de Huawei Meng Wanzhou et clôturé la procédure d'extradition, lors d'une courte audience vendredi devant la Cour suprême de Colombie-Britannique.</p><p>Cette audience à Vancouver, en présence de Mme Meng, a eu lieu quelques heures après la conclusion d'un accord entre Washington et Huawei permettant à la directrice financière du géant chinois des télécoms, qui vit en liberté surveillée au Canada, de rentrer en Chine. </p><p>La fille du fondateur de Huawei avait été arrêtée le 1er décembre 2018 à l'aéroport de Vancouver à la demande de Washington, qui voulait la juger notamment pour "fraude bancaire".</p><p>"J'ai signé l'ordre de remise en liberté", a déclaré la juge Heather Holmes, au terme de l'audience.</p><p>Dans la foulée, Mme Meng a tenu un rapide point presse durant lequel elle a exprimé ses remerciements notamment envers la juge, sa famille, et ses amis.</p><p>"Au cours des trois dernières années, ma vie a été bouleversée.C'était une période perturbante en tant que mère, femme et cadre d'entreprise", a-t-elle regretté.</p><p>Après la décision, le ministère canadien de la Justice a confirmé que Meng Wanzhou était désormais "libre de quitter le Canada" et qu'elle a bénéficié de "l'équité procédurale devant les tribunaux, en conformité avec le droit canadien". </p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

L'Eglise catholique du Canada présente ses excuses aux autochtones pour les abus dans les pensionnats

Description: <p>Montréal (AFP) - L'Eglise catholique du Canada a présenté des excuses officielles aux peuples autochtones après la découverte ces derniers mois de plus d'un millier de tombes près d'anciens pensionnats, mais de
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

L'Eglise catholique du Canada présente ses excuses aux autochtones pour les abus dans les pensionnats

Description: <p>Montréal (AFP) - L'Eglise catholique du Canada a présenté des excuses officielles aux peuples autochtones après la découverte ces derniers mois de plus d'un millier de tombes près d'anciens pensionnats, mais des militants attendent toujours du pape François un mea culpa considéré comme crucial pour le processus de réconciliation.</p><p>"Nous, les évêques catholiques du Canada, nous exprimons notre profond remords et nous présentons des excuses sans équivoque", ont-ils déclaré.</p><p>Ils ont aussi reconnu "la souffrance vécue dans les pensionnats" et les "graves abus qui ont été commis par certains membres" de la communauté catholique.</p><p>"De nombreuses communautés religieuses et des diocèses catholiques ont servi dans ce système qui a conduit à la suppression des langues, de la culture et de la spiritualité autochtones, sans respecter la richesse de l'histoire, des traditions et de la sagesse des peuples autochtones", ont-ils affirmé.</p><p>Cette déclaration admet aussi le "traumatisme historique et continu, de même que l'héritage de souffrances et de défis qui perdure encore aujourd'hui pour les peuples autochtones".</p><p>Au total, plus d'un millier de tombes anonymes près d'anciens pensionnats catholiques pour autochtones ont été retrouvées cet été, remettant en lumière une page sombre de l'histoire canadienne et sa politique d'assimilation forcée des Premières Nations.</p><p>Quelque 150.000 enfants amérindiens, métis et inuits ont été enrôlés de force dans 139 pensionnats semblables à travers le pays, où ils ont été coupés de leurs familles, de leur langue et de leur culture.</p><p>Nombre d'entre eux ont été soumis à des mauvais traitements ou à des abus sexuels, et plus de 4.000 y ont trouvé la mort, selon une commission d'enquête qui avait conclu à un véritable "génocide culturel".</p><p>Au cours des derniers mois, les découvertes macabres ont suscité effroi et colère dans le pays.Symboliquement, le drapeau canadien de la tour de la Paix à Ottawa reste en berne pour rendre hommage aux enfants autochtones, depuis la fin mai et la découverte des restes de 215 enfants à Kamloops, en Colombie-Britannique (ouest).</p><p></p><p>- Guérison, réconciliation -</p><p></p><p>La fête nationale, le 1er juillet, a été marquée par des rassemblements d'un bout à l'autre du Canada, qui ont mené des milliers de personnes dans les rues, la plupart vêtues d'un t-shirt orange, couleur associée à l'hommage aux anciens pensionnaires autochtones. </p><p>Au même moment, plusieurs églises catholiques ont été incendiées ou vandalisées.</p><p>Dans un geste d'apaisement, Ottawa a nommé une femme inuite gouverneure générale du Canada, la première autochtone à occuper le poste de représentante de la reine Elizabeth II.</p><p>Mais de nombreux groupes autochtones attendent un autre geste hautement symbolique, cette fois de la part du pape: ils ont à de multiples reprises appelé à des excuses du souverain pontife, et à ce qu'il vienne les présenter au Canada. Une délégation autochtone doit être reçue par le pape François en décembre.</p><p>"Nous voulons des excuses", avait souligné début juin Rosanne Casimir, cheffe de la Première nation Tk'emlups te Secwépemc, après avoir annoncé la découverte des 215 restes d'enfants à Kamloops.</p><p>"Ce sera plus fort venant du chef de l'Eglise catholique et de notre point de vue, je pense qu'il doit cela au peuple autochtone", avait jugé David Chartrand, vice-président et porte-parole du Ralliement National des Métis, début juillet.</p><p>Selon ce leader autochtone, des excuses sont essentielles pour entamer un processus de guérison et de réconciliation, mais elles ne seront vraiment efficaces que si le pape François vient les présenter sur le sol canadien et en particulier dans l'ouest du pays où les pensionnats autochtones étaient les plus nombreux.</p><p>Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, qui a dit faire de la réconciliation avec les peuples autochtones l'une de ses priorités, avait lui-même déploré le refus du pape et de l'Eglise catholique de reconnaître leur "responsabilité" et leur "part de culpabilité" dans la gestion des pensionnats autochtones.</p><p>Les excuses des évêques surviennent à moins d'une semaine de la première journée nationale de la vérité et de la réconciliation, en hommage aux enfants disparus et aux survivants des pensionnats, prévue le 30 septembre.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Allemagne: Greta Thunberg prêche pour le climat, Angela Merkel pour la «stabilité»

Description: <p>Munich (Allemagne) (AFP) - A deux jours des élections, Angela Merkel a plaidé vendredi en faveur de son dauphin Armin Laschet, un garant de "stabilité", tandis que des dizaines de milliers de jeunes, menés par Greta Th
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Allemagne: Greta Thunberg prêche pour le climat, Angela Merkel pour la «stabilité»

Description: <p>Munich (Allemagne) (AFP) - A deux jours des élections, Angela Merkel a plaidé vendredi en faveur de son dauphin Armin Laschet, un garant de "stabilité", tandis que des dizaines de milliers de jeunes, menés par Greta Thunberg, ont manifesté dans toute l'Allemagne en faveur d'un réel changement dans la politique de lutte contre le climat.</p><p>"Pour que l'Allemagne reste stable, Armin Laschet doit devenir chancelier fédéral", a clamé la chancelière lors d'un meeting de son parti à Munich, en Bavière, avant les élections de dimanche qui augurent d'un duel serré entre le favori des sondages social-démocrate Olaf Scholz et son rival de droite.</p><p>Les sociaux-démocrates (SPD) sont en tête avec quelque 25% des intentions de vote, talonnés par le camp conservateur (CDU/CSU), crédité de 21 et 23% des suffrages.</p><p>Après s'être tenue en retrait de la campagne, la chancelière ne ménage plus ses efforts pour soutenir le chef de son parti, fragilisé par son manque de popularité et ses faux pas.</p><p>Elle sera encore à ses côtés samedi pour un tout dernier rassemblement dans le fief d'Armin Laschet, à Aix-la-Chapelle.</p><p>"La question de savoir qui gouverne l'Allemagne n'est pas sans importance", a martelé celle qui dirige la première économie européenne depuis 2005. </p><p>Et elle a de nouveau mis en garde contre le scénario d'une victoire du candidat social-démocrate et d'un coup de barre à gauche en cas d'alliance entre le SPD, les Verts et le parti de la gauche radicale Die Linke.C'est toutefois l'une des coalitions les moins probables parmi le large éventail de possibilités pour former une majorité.</p><p>- "Renouveau" -</p><p>Plus tôt, plusieurs dizaines de milliers de de défenseurs de l'environnement, menés par Greta Thunberg, ont manifesté pour exhorter les candidats en lice à faire plus pour le climat.</p><p>"Nous devons continuer à descendre dans la rue et à exiger de nos dirigeants qu'ils prennent des mesures concrètes en faveur du climat", a lancé la jeune militante suédoise à une foule de manifestants rassemblés devant le Reichstag de Berlin, où siègent les députés allemands.</p><p>Selon les organisateurs, la "grève du climat" à laquelle étaient appelés les jeunes Allemands a mobilisé vendredi plus de 620.000 personnes dans quelque 470 villes du pays.</p><p>"Les partis politiques n'en font pas assez" pour le climat, a déploré Greta Thunberg tandis que les manifestants, dont une majorité d'adolescents et de familles, brandissaient des pancartes et banderoles proclamant "La terre a la fièvre" ou "Stop au charbon".</p><p>Mobilisant ses supporteurs à Cologne, dans l'ouest du pays, le candidat du SPD Olaf Scholz a lui promis d'incarner le "renouveau" après quatre mandats et 16 ans de pouvoir d'Angela Merkel, dont il est ministre des Finances depuis 2018.</p><p>"Le changement climatique est une catastrophe mondiale majeure et c'est pourquoi les jeunes qui disent aujourd'hui qu'il faut faire quelque chose maintenant ont raison.C'est ce que nous, sociaux-démocrates, ferons", a assuré ce centriste, qui a pourtant joué sur son expérience de gestionnaire, dans la lignée d'Angela Merkel, pour faire campagne.</p><p>- Vote du "siècle" -</p><p>Dans une Allemagne engagée dans une coûteuse mue énergétique, les législatives font figure de vote "du siècle" qui peut permettre d'accélérer cette transition, a affirmé à l'AFP Luisa Neubauer, responsable en Allemagne du mouvement "Fridays for future".</p><p>Portés par les préoccupations climatiques des électeurs, les Verts devraient jouer un rôle central dans le futur gouvernement.</p><p>Leur candidate Annalena Baerbock obtiendrait, selon les sondages, 15% des suffrages, s'adjugeant la troisième place, devant le parti libéral (12%). </p><p>Dans leurs programmes électoraux, les trois principaux candidats ont fait de la protection de l'environnement l'une de leurs priorités pour les quatre prochaines années, s'engageant à agir pour limiter le réchauffement climatique mondial à 1,5°C.</p><p>Pendant la campagne électorale, à la mi-juillet, l'Allemagne a été frappée par des inondations meurtrières, qui ont fait plus de 180 morts dans l'ouest du pays et sont directement liées au changement climatique, selon les experts.</p><p>L'objectif de neutralité climatique fait consensus entre les partis allemands, tout comme le développement des énergies renouvelables.Mais les délais et moyens pour y parvenir font débat, entre la gauche favorable à une large intervention de l'Etat et la droite qui mise sur le secteur privé.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Biden cherche à raviver le «Quad», l'alliance avec l'Inde, le Japon et l'Australie

Description: <p>Washington (AFP) - Après l'annonce d'une spectaculaire alliance militaire dans la zone indo-pacifique, Joe Biden continue à avancer ses pions dans la région, mais dans un format plus "informel", en recevant ve
Biz Congo - Repertoire Kinshasa RDC

Biden cherche à raviver le «Quad», l'alliance avec l'Inde, le Japon et l'Australie

Description: <p>Washington (AFP) - Après l'annonce d'une spectaculaire alliance militaire dans la zone indo-pacifique, Joe Biden continue à avancer ses pions dans la région, mais dans un format plus "informel", en recevant vendredi les Premiers ministres d'Inde, du Japon et d'Australie.</p><p>Le président américain, en quête d'alliances face à la Chine, veut réveiller ce format diplomatique, dit "Quad".</p><p>Après un sommet virtuel en mars, il le réunit donc à nouveau, pour la première fois en personne et à si haut niveau. </p><p>Sont invités Scott Morrison (Australie), qu'il a déjà rencontré en tête-à-tête cette semaine, Narendra Modi (Inde) et Yoshihide Suga (Japon), auxquels il consacre aussi des entretiens bilatéraux vendredi.</p><p>Aux côtes du Premier ministre indien, dans le Bureau ovale, Joe Biden a ébauché le programme: "Nous allons parler aujourd'hui de ce que nous pouvons faire de plus pour lutter contre le Covid-19, faire face aux défis climatiques et assurer la stabilité de la région indo-pacifique".</p><p>Esquissé après le tsunami dévastateur de 2004 et formalisé en 2007, le "Dialogue quadrilatéral de sécurité" a longtemps été somnolent.</p><p>- "Pivot" - </p><p>En le ranimant, Joe Biden poursuit en quelque sorte le "pivot vers l'Asie" de la politique étrangère américaine, déjà cher à Barack Obama.</p><p>Mais après l'annonce spectaculaire du partenariat militaire AUKUS avec le Royaume-Uni et l'Australie - et de son contrat de sous-marins qui a fait enrager la France - Washington veut présenter le "Quad" sous un jour consensuel.</p><p>Il s'agit d'un cénacle "informel" et "intime" destiné à "développer de meilleurs canaux de communication", ont indiqué de hauts responsables de la Maison Blanche lors d'un entretien avec des journalistes.</p><p>Il n'y a pas de visée "militaire" ont-ils martelé, assurant que le "Quad" serait "complémentaire" d'autres initiatives régionales, en réponse à une question sur son articulation avec l'ASEAN.</p><p>Certains membres de cette organisation réunissant dix nations de l'Asie du Sud-Est redoutent en effet que l'offensive américaine dans la région ne conduise à une escalade avec la Chine.</p><p>- Semi-conducteurs, vaccins, climat -</p><p>Vendredi, selon les hauts responsables, le "Quad" devrait surtout insister sur des chantiers économiques, environnementaux, et sur la lutte contre la pandémie.</p><p>Les quatre partenaires veulent lancer une initiative pour protéger les approvisionnements de semi-conducteurs, ces composants électroniques indispensables tant aux machines à laver qu'aux avions ou aux smartphones, que nombre d'industriels dans le monde peinent à se procurer actuellement.</p><p>Ils entendent aussi parler, en vrac, de 5G, de cybersécurité, d'échanges universitaires, de projets dans l'espace, de pêche, de vaccins...</p><p>"Pour Washington, le défi est de dépasser le seul paradigme sécuritaire et d'améliorer nettement la position économique de l'Amérique en Asie du Sud-Est", estime Jonathan Stromseth, spécialiste de la région, dans une note publiée par l'institut de réflexion Brookings.</p><p>Il estime que l'effort pour ranimer le "Quad" est "emblématique" de "l'approche de l'administration Biden face à la Chine, présentée comme concurrentielle quand il le faut, coopérative quand c'est possible, et dans la confrontation quand c'est nécessaire."</p><p>Joe Biden, s'il a gardé face à la Chine une ligne dure peu ou prou comparable à celle de Donald Trump, aborde différemment la confrontation avec Pékin.</p><p>Le président américain, qui veut dépasser le seul face-à-face entre les deux super-puissances, espère réveiller le jeu des alliances, et inciter ses partenaires traditionnels à prendre face à la Chine des positions franches.</p><p></p> Visuel miniature: Visuel: Pays: MondeURL: 

Get more results via ClueGoal